SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 6 July 2022, Wednesday |

Pour protester contre les activités kurdes…La Turquie convoque les ambassadeurs d’Allemagne et de France

Les autorités turques accusent constamment certains pays européens de soutenir les groupes kurdes, dirigés par le Parti des travailleurs du Kurdistan, que la Turquie classe parmi les groupes terroristes.

Ces accusations sont peut-être la chose la plus importante qui entrave l’adhésion de la Finlande et de la Suède à l’OTAN, car la Turquie (l’État membre) s’oppose à l’adhésion des deux pays européens, en raison de leur soutien aux groupes kurdes, selon ce que dit Ankara.

Dans un contexte connexe, le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Çavuşoğlu, a annoncé mardi que les ambassadeurs d’Allemagne et de France à Ankara avaient été convoqués au ministère des Affaires étrangères, afin de protester contre les activités organisées par les militants kurdes dans les deux pays.

S’adressant à l’agence publique Anadolu, Çavuşoğlu a déclaré que les deux ambassadeurs avaient été informés de la consternation de la Turquie face aux activités organisées par le Parti des travailleurs du Kurdistan, que la Turquie, les États-Unis et l’Union européenne considèrent comme une organisation terroriste.

La Turquie stipule que la Suède et la Finlande doivent cesser de soutenir les groupes que la Turquie considère comme terroristes, en échange de leur adhésion à l’alliance militaire occidentale. Ces accusations ont été démenties par la Suède à plusieurs reprises.

Dans le même contexte, Çavuşoğlu a souligné, précédemment, que la Turquie attend de la Suède et de la Finlande qu’elles prennent des mesures concrètes et cessent ce qu’elle décrit comme leur soutien aux groupes terroristes jusqu’à ce qu’Ankara retire ses objections à leur adhésion à l’OTAN.

Au cours d’une conférence de presse, Çavuşoğlu a déclaré aux journalistes : « Une mesure concrète doit être prise concernant les préoccupations de la Turquie… Ils doivent cesser de soutenir le terrorisme. »

La semaine dernière, des délégations des deux pays se sont rendues à Ankara pour des entretiens avec des responsables turcs.

    la source :
  • Reuters