SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 2 December 2022, Friday |

Pour qui voteront les Arabes et les immigrés aux élections françaises?

Dimanche prochain, les élections présidentielles françaises débuteront, dans une ambiance dominée par le calme et l’anticipation dans la rue française, alors que la concurrence fait rage entre 12 candidats menés par le président sortant Emmanuel Macron, qui a les meilleures chances de voter, selon les sondages d’opinion, et son concurrent le plus en vue, Marine Le Pen.

Les observateurs s’attendaient à ce que les voix des immigrés et des Arabes, qui ont le droit de voter aux élections, aillent à Macron, qui a des vues moins dures de ses concurrents sur les questions d’immigration et de religion.

Le journaliste spécialisé dans les affaires politiques, résidant en France, Nizar Al-Jalidi, estime que la communauté arabe vote souvent d’un très faible pourcentage aux élections françaises et préfère le vote passif.

Dans une déclaration à « Sky News Arabia », Al-Jalidi a déclaré que les communautés arabes tournent leurs votes vers les partis de gauche en général, et on s’attend à ce qu’ils élisent Macron, comme cela s’est produit lors des élections de 2017, qui ont vu une compétition décisive entre lui et Le Pen, la candidate de droite connue pour ses opinions dures.

Al-Jalidi a expliqué que Macron est le plus proche des questions qui représentent les priorités des membres de ces communautés, mais en même temps il souligne que l’atmosphère électorale dans le pays n’est pas prometteuse, et il semble qu’il y ait un état général d’abstention, ou de désintérêt pour les élections présidentielles, contrairement à ce que l’on sait en France, justifiant cela par la préoccupation des citoyens face aux répercussions de la guerre d’Ukraine et de la pandémie de Corona.

Selon Al-Jalidi, le président Macron reste le porte-bonheur de ses rivaux, malgré l’évocation de la campagne électorale américaine « McKinsey », et le mécontentement des citoyens face à toute la période durant laquelle il n’a pas tenu toutes les promesses électorales qu’il avait faites en 2017.

Al-Jalidi estime que la crise ukrainienne reste le plus grand atout, qui lui est venu comme un « cadeau du ciel » pour faire de lui en quelques jours le chef de file des négociations du président russe Vladimir Poutine, et renforcer ses chances aux élections présidentielles.

Cela a aussi, et c’est le plus important, selon Al-Jalidi, détruit les rêves du reste des candidats en lice, dont la plupart admirent le président russe, et certains d’entre eux ont des relations distinguées avec lui, comme Le Pen , qui s’est retrouvée en position de justifier cette relation.

Selon les statistiques, le nombre de la population française d’origine immigrée s’élève à environ 11,8 millions de personnes, et ils constituent 19 pour cent de la population totale en France, tandis que les statistiques indiquent que la proportion de la population musulmane en France peut atteindre 10 pour cent de la population .

Les votes des immigrés, y compris les musulmans, représentent toujours un facteur important dans les élections françaises, en particulier à la lumière des rapports indiquant que les minorités immigrées en France s’abstiennent généralement de voter lors de toute élection, en raison de ce que certains considèrent comme une réaction à leur sentiment de marginalisation par la Fondation française.

De nombreux membres de la communauté arabe et islamique de France avaient voté pour Macron, lors des élections qui l’ont amené à l’Elysée en 2017.

    la source :
  • Sky News Arabia