SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 19 October 2021, Tuesday |

Poutine a proposé à Biden d’utiliser les bases russes en Asie centrale

Le président russe Vladimir Poutine a proposé en juin à son homologue américain Joe Biden d’utiliser les bases militaires russes en Asie centrale pour recueillir des informations en Afghanistan pendant que les forces américaines quittaient le pays, a rapporté samedi le journal Kommersant.

Les combattants talibans ont fait des progrès significatifs avec le retrait des forces américaines après une guerre de deux décennies, posant un problème de sécurité pour Moscou, qui craint qu’ils poussent des réfugiés dans son arrière-cour en Asie centrale et déstabilisent son aile sud de défense.

Selon le journal Kommersant, citant des sources, M. Poutine a proposé le 16 juin de s’entretenir avec M. Biden à Genève afin de se coordonner sur l’Afghanistan et de mettre les bases russes au Tadjikistan et au Kirghizstan « à profit », une offre rare en cette période de relations tendues entre Washington et Moscou.

Le journal précise que cela inclut l’échange d’informations obtenues à l’aide de drones, mais aucune réponse concrète n’a été reçue du côté américain. Le Kremlin n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire.

Au début du mois, Reuters a cité trois sources informées selon lesquelles l’administration Biden était en pourparlers avec le Kazakhstan, le Tadjikistan et l’Ouzbékistan au sujet de l’accueil temporaire de milliers d’Afghans qui ont travaillé avec les forces américaines et qui sont maintenant menacés par les talibans.

Vendredi, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a déclaré que le retrait des États-Unis et de l’OTAN d’Afghanistan rendait la situation politique et militaire plus incertaine, ce qui, à son tour, exacerbait la menace terroriste dans la région.

Lors d’une conférence avec de hauts responsables d’Asie centrale à Tachkent, la capitale de l’Ouzbékistan, M. Lavrov a ajouté que la Russie souhaitait contribuer à l’ouverture de pourparlers de paix entre les parties belligérantes en Afghanistan.