SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 December 2022, Monday |

Poutine aurait-il fait la guerre en présence de Trump comme président ?

L’invasion russe de l’Ukraine aurait-elle été lancée si Donald Trump avait été président des États-Unis, une question que beaucoup se sont posée en lien avec la guerre des mots qui fait rage entre Poutine et son homologue américain, Joe Biden, que dit la diplomatie américaine à ce sujet ?

La diplomatie américaine, dans une réponse décisive, a estimé que l’opération militaire russe en Ukraine n’aurait pas eu lieu si Donald Trump avait été président des États-Unis.

Dans une interview accordée au site « Insider », l’ancienne ambassadrice américaine à Kiev, Marie Yovanovitch, a déclaré que « le président russe Vladimir Poutine n’avait pas besoin de lancer une invasion à grande échelle de l’Ukraine, si Trump était président des États-Unis, car ce dernier donnait à son homologue russe tout ce qu’il voulait. » .

Elle a ajouté : « Poutine et Trump avaient une bonne relation, et l’ancien président était un admirateur de son homologue russe. Il avait une opinion négative de l’OTAN et d’autres alliances internationales. »

Yovanovitch a estimé que Trump prenait des décisions et faisait des déclarations bénéfiques aux intérêts russes, comme le fait de faire pression pour que la Russie soit réadmise au sein du Groupe des sept pays industrialisés.

L’ancienne ambassadrice a évoqué la conférence de presse que Poutine et Trump ont tenue en juillet 2018 après un sommet bilatéral à Helsinki, au cours de laquelle l’ancien président américain a déclaré qu’il « ne voyait aucune raison pour que Moscou s’ingère dans l’élection présidentielle américaine de 2016. »

Dans son mémoire intitulé « Lessons From the Edge », Yovanovitch a qualifié la conférence de presse et la réunion de « désastreuses », et a déclaré : « Les déclarations de Trump ont laissé les observateurs réfléchir au niveau auquel le président a échoué et a régressé face à Poutine. »

Et elle a indiqué dans ses mémoires que « seul Dieu connaît la conversation qui a eu lieu entre les deux présidents lors d’une réunion à huis clos. La réunion a été longue, et Trump n’a pas informé les responsables américains de ce qui s’est passé durant celle-ci. »

Yovanovitch a abordé la question du refus de Trump d’accorder une aide militaire de 400 millions de dollars à l’Ukraine, notamment des missiles antichars Javelin.

Sur ce point, Yovanovitch a expliqué : « Il était clair que le président des États-Unis utilisait sa position pour un bénéfice personnel ou politique, plutôt que d’agir dans l’intérêt de la sécurité nationale et de contribuer à renforcer le statut d’un pays partenaire. »

« Les actions de Trump ont envoyé un signal à Poutine et aux autres hommes forts du monde entier qu’ils peuvent conclure des accords avec cet homme et manipuler ce président », a-t-elle conclu.

    la source :
  • Sky News Arabia