SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 10 August 2022, Wednesday |

Poutine fournit ses capacités pour une éventuelle attaque contre l’OTAN

L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN) a averti que le président russe Vladimir Poutine n’a pas utilisé toutes ses forces militaires dans la guerre en Ukraine dans le but d’une éventuelle attaque contre les pays de l’alliance.

L’alliance a publié l’avertissement dans son bulletin du Collège de la Défense mercredi, qui comprenait un briefing politique, « L’armée russe après l’Ukraine : chute mais pas fini », qui traite de l’état actuel des forces militaires russes au milieu de la guerre en cours en Ukraine et comment il pourrait conduire à une nouvelle attaque contre la Fédération de Russie, les pays de l’OTAN.

Le bulletin indiquait que malgré les pertes subies par la Russie en termes de personnel militaire, de véhicules blindés, d’avions et d’armes d’artillerie, « la Russie n’a pas utilisé tout son potentiel militaire dans l’attaque contre l’Ukraine ».

Le rapport, qui a été rapporté par le magazine américain Newsweek, a déclaré : « Poutine n’a pas ordonné la mobilisation générale…. Le maintien de la capacité, si nécessaire, de mener des opérations contre l’OTAN peut expliquer certaines des caractéristiques et des surprises de la guerre russe contre l’Ukraine, par exemple l’utilisation limitée de la puissance aérienne, le déploiement progressif de personnes plus âgées et une moindre utilisation de systèmes militaires de précision ou ce qui semble être des attaques supprimées dans le cyberespace. »

Le rapport ajoute : « Le récit officiel russe est toujours défensif, mais l’essence de l’approche de Moscou est en fait de changer le statu quo… Dans ce contexte, une attaque contre un pays de l’OTAN reste une possibilité. »

Le magazine a souligné que le rapport intervient au milieu de la guerre en cours entre la Russie et l’Ukraine, ce qui a incité plusieurs responsables à avertir que Poutine pourrait ne pas s’arrêter en Ukraine et qu’il pourrait éventuellement se déplacer pour attaquer l’un des pays de « l’OTAN ».

 

Elle a noté que le mois dernier, le président ukrainien Volodymyr Zelensky s’était entretenu avec les dirigeants de l’OTAN et avait averti que la Russie pourrait éventuellement attaquer des pays alliés.

« L’année prochaine, la situation pourrait être pire non seulement pour l’Ukraine mais aussi pour de nombreux autres pays, peut-être des membres de l’OTAN, qui pourraient être attaqués par la Russie », a déclaré Zelensky.

Le rapport de l' »OTAN » de mercredi a repris les propos de Zelensky et a déclaré que « les mauvaises performances des forces russes dans les premiers mois de leur guerre contre l’Ukraine et l’ampleur des pertes militaires et matérielles qu’elles ont subies devraient toutes inciter à réfléchir davantage sur la capacité de la Russie à se redresser ».

Le rapport fait également référence aux pertes subies par la Russie dans sa guerre avec l’Ukraine, soulignant que les données du ministère ukrainien de la Défense estimaient qu’entre le 24 et le 2 février de ce mois, la Russie avait perdu 35 870 militaires, environ 1 582 chars et 3 737 véhicules blindés, 800 systèmes d’artillerie, 246 systèmes de lancement de missiles, 217 avions, 186 hélicoptères et 15 navires de guerre.