SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 November 2022, Tuesday |

Poutine : Les Ukrainiens et les Russes forment un seul peuple, mais leurs dirigeants sont hostiles à notre égard

Le président russe Vladimir Poutine, en réponse à une question sur la raison pour laquelle l’Ukraine ne figurait pas dans la liste des pays inamicaux récemment établie par les autorités russes en Russie : « Pourquoi la liste des pays inamicaux n’inclut-elle pas l’Ukraine ? Parce que je ne considère pas le peuple ukrainien comme un peuple qui nous est hostile », lors du dialogue « Ligne directe » avec les citoyens.

« J’ai dit de nombreuses fois et je peux répéter que les Ukrainiens et les Russes sont un seul peuple », a-t-il poursuivi.

Cependant, le président russe a noté que « les dirigeants ukrainiens ont adopté des positions anti-russes et anti-communautaires en tant que peuple. Poutine a commenté le projet de loi ukrainien, qui ne classe pas les Russes parmi les « peuples indigènes » du pays, le qualifiant d’ « impensable ». » Le président russe a ajouté que « les répercussions possibles de l’adoption de cette loi en Ukraine peuvent être assimilées à l’effet des « armes de destruction massive ».

En réponse à une question sur son intention de rencontrer son homologue ukrainien, Vladimir Zelensky, Poutine a déclaré : « Quel est l’intérêt de rencontrer Zelensky et il a placé son pays sous une gestion étrangère complète, certaines décisions étant prises à Washington et d’autres à Paris ». Néanmoins, Poutine a confirmé qu’il était prêt à rencontrer Zelensky, ajoutant : « Seulement, avant toute chose, il faut qu’il y ait une compréhension de ce dont il est question ».

Poutine a déclaré que les activités des nationalistes extrémistes en Ukraine – comme dans tout autre pays, y compris la Russie – conduisent à des résultats « destructeurs », et il a également accusé les autorités ukrainiennes de réprimer les forces d’opposition internes qui appellent à « construire et renforcer leur pays, y compris par le développement de relations normales avec la Russie ».

Poutine a ajouté que « cette opposition est « réprimée dans l’œuf ». Il y a ceux qui sont emprisonnés et ceux qui sont assignés à résidence ou assassinés dans la rue. »