SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 January 2023, Friday |

Poutine met en garde contre l’adhésion de l’Ukraine à l’OTAN , la considérant comme une menace pour la sécurité de la Russie

Le président russe Vladimir Poutine a estimé que l’approche de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN) des frontières de son pays est d’une importance capitale pour la sécurité de la Russie et de son peuple, mettant en garde contre la possibilité que l’Ukraine rejoigne l’alliance.

Lors d’une interview accordée à la télévision d’État russe mercredi soir, Poutine a évoqué le renforcement de l’infrastructure militaire de l’OTAN aux frontières de son pays, ajoutant que les « partenaires occidentaux », même au stade des bonnes relations avec la Russie, ne se souciaient pas des intérêts de Moscou lors de l’élargissement de l’alliance à l’est.

Le président russe a expliqué que si l’Ukraine rejoignait l’OTAN, le temps nécessaire aux missiles pour atteindre Moscou depuis ses régions serait réduit à 7 à 10 minutes, et a demandé : « N’est-ce pas une ligne rouge pour nous ? »

Poutine a estimé qu’au moins 50% de la population ukrainienne ne veut pas rejoindre l’OTAN, et que ce sont des gens intelligents.

L’agence de presse allemande a cité un sondage réalisé en mars, selon lequel 57 % des Ukrainiens sont favorables à l’adhésion à l’OTAN, tandis que 36 % y sont opposés.

L’avertissement de Poutine est intervenu deux jours après un entretien téléphonique entre le président américain Joe Biden et le président ukrainien Volodymyr Zelensky, un partisan convaincu de l’adhésion à l’OTAN, au cours duquel Biden a affirmé le soutien des États-Unis à son pays.

Les relations entre Kiev et Moscou connaissent une escalade des tensions depuis près de 7 ans, en raison de l’annexion par la Russie de la Crimée ukrainienne à son territoire, et de son soutien aux séparatistes qui lui sont fidèles dans le Donbass, où les affrontements se renouvellent par intermittence dans la région.

Biden et Poutine doivent tenir leur premier sommet le 16 juin à Genève, et le dossier ukrainien figurera en tête des sujets de discussion.