SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 November 2022, Wednesday |

Poutine s’inquiète de l’expansion de l’influence des groupes armés vers les pays d’Asie centrale

Vendredi, le président russe Vladimir Poutine a mis en garde contre l’accumulation de groupes extrémistes et terroristes dans le nord de l’Afghanistan, expliquant que l’organisation terroriste ISIS a déployé à elle seule 2 000 membres dans cette région.

« Le rassemblement de groupes extrémistes et terroristes près des frontières de la Communauté des États indépendants (CEI) est évident », a déclaré le président russe lors d’un sommet de la Communauté des États indépendants, composée de neuf pays après l’effondrement de l’Union soviétique, qui s’est tenu à distance.

En outre, Poutine a clairement indiqué aux dirigeants et aux premiers ministres du Belarus, du Kazakhstan, du Kirghizstan, de l’Arménie, de l’Azerbaïdjan, de la Moldavie, du Tadjikistan et de l’Ouzbékistan que ces groupes sont représentés par l’ISIS, le Mouvement islamique en Ouzbékistan, le groupe Ansar Allah au Tadjikistan, Al-Qaïda et d’autres groupes.

« D’après nos données, ISIS dispose à lui seul de 2 000 agents déployés dans le nord de l’Afghanistan », a-t-il déclaré.

Et poutine a ajouté : « Les dirigeants des terroristes élaborent des plans pour étendre leur influence sur les pays d’Asie centrale, notamment sur les régions russes ».

De même, les groupes extrémistes et terroristes misent sur « l’incitation aux conflits ethniques et sectaires et à la haine internationale », selon le président russe.

« Les terroristes tentent de pénétrer sur le territoire de la CEI, même sous la forme de réfugiés », a-t-il averti.

Les pays de la CEI, l’Ouzbékistan et le Tadjikistan, sont situés à la frontière de l’Afghanistan et du Turkménistan.