SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 November 2022, Sunday |

Premiers pourparlers de paix officiels entre le gouvernement éthiopien et les forces du Tigré

Une délégation du gouvernement éthiopien et une autre force du Tigré se rencontrent en Afrique du Sud pour les premiers pourparlers de paix officiels depuis le début de la guerre il y a deux ans.

Les pourparlers auront lieu alors que les forces éthiopiennes et leurs alliés font des gains significatifs sur le champ de bataille dans le nord de la province du Tigré, où ils se sont emparés de plusieurs grandes villes la semaine dernière.

Les racines de la guerre remontent à une lutte de pouvoir entre le gouvernement fédéral et les autorités du Tigré, qui dirigeaient la coalition au pouvoir dans le pays avant qu’Abiy Ahmed ne devienne Premier ministre en 2018.

Le conflit a tué des milliers de personnes, déplacé des millions de personnes et laissé des centaines de milliers de personnes au bord de la famine.

Le gouvernement éthiopien a déclaré dans un communiqué que sa délégation était partie pour l’Afrique du Sud afin de participer aux pourparlers négociés par l’Union africaine.

« Le gouvernement éthiopien considère les pourparlers comme une occasion de résoudre le conflit de manière pacifique et d’améliorer la situation sur le terrain. »

Kendia Gebrehyut, porte-parole des forces du Tigré, a déclaré que la délégation du Tigré était déjà arrivée.

Il a écrit sur Twitter que les pourparlers se concentreraient sur une cessation immédiate des hostilités, la livraison sans entrave de l’aide humanitaire et le retrait des troupes érythréennes combattant aux côtés des forces fédérales éthiopiennes.

Un responsable proche des pourparlers a déclaré à Reuters que la délégation du Tigré était dirigée par Tsadkan Gebertensai, un général de haut rang des forces du Tigré et porte-parole Gitacho Reza.

Le responsable a ajouté que la délégation était arrivée dimanche à bord d’un avion militaire américain accompagné de l’envoyé spécial américain pour la Corne de l’Afrique.

Les deux parties se sont engagées à participer à des pourparlers en Afrique du Sud plus tôt ce mois-ci, mais ils ont été reportés pour des raisons logistiques.

    la source :
  • Reuters