SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 8 October 2022, Saturday |

Qu’a demandé Zelensky à ses représentants ?

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a demandé aux responsables de son gouvernement de cesser de parler aux journalistes des tactiques de guerre de l’Ukraine contre la Russie, estimant que faire de telles déclarations était « franchement irresponsable. »

À la suite des explosions massives qui ont détruit une base aérienne russe en Crimée mardi, les journaux américains The New York Times et The Washington Post ont cité des responsables ukrainiens affirmant que les forces ukrainiennes étaient responsables de l’attaque. En revanche, le gouvernement de Kiev a refusé de dire s’il était responsable des explosions.

« Si vous voulez faire des gros titres flagrants, c’est franchement irresponsable. Si vous voulez la victoire de l’Ukraine, vous devez être conscient de votre responsabilité pour chaque mot que vous dites sur les plans de défense ou de contre-attaque de notre pays », a déclaré Zelensky.

Zelensky a adressé ses remarques aux responsables de l’État, aux responsables locales, aux militaires et à d’autres personnes qui, selon lui, commentent les événements sur le front.

Dans un autre contexte, Zelensky a réitéré la nécessité d’attirer l’attention de la communauté internationale sur les dangers de la centrale de Zaporizhzhia (Zaporijjia), qui est la plus grande centrale nucléaire d’Europe, et la troisième plus grande dans le monde.

Il a également mis en garde la communauté internationale contre une nouvelle catastrophe nucléaire similaire à celle qui s’est produite à Tchernobyl en 1986.

Dans un clip vidéo, au début de la conférence des donateurs pour l’Ukraine à Copenhague, à laquelle ont participé des représentants de 26 pays, il a déclaré que la Russie est un État terroriste qui retient la centrale nucléaire de Zaporizhzhia en otage et l’utilise à des fins de chantage.

Il a ajouté que « la Russie est plus dangereuse que l’Union soviétique, qui avait auparavant tenté de cacher la catastrophe nucléaire de Tchernobyl », ajoutant : « Nous devons protéger l’Europe de cette menace. »

    la source :
  • Reuters