SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 25 September 2022, Sunday |

Qu’a dit Hadi Matar à propos de Khomeini et des Gardiens de la révolution iranienne ?

Hadi Matar, qui est accusé d’avoir poignardé le romancier Salman Rushdie, a déclaré qu’il respectait l’ayatollah Ruhollah Khomeini, mais n’a pas dit si son attaque avait été inspirée par une fatwa émise par le dirigeant iranien défunt, selon une interview accordée au New York Post publiée mercredi.

Matar a déclaré au journal qu’il n’avait « lu que deux pages » du roman de Rushdie « Les versets sataniques » et que l’idée d’assister à sa conférence lui était venue lorsqu’il avait lu un tweet sur Twitter l’hiver dernier annonçant la visite de l’auteur à la Fondation Chautauqua.

Rushdie, 75 ans, devait donner une conférence sur la liberté artistique dans cette institution de l’ouest de l’État de New York lorsque Matar, 24 ans, est monté sur scène et a poignardé l’écrivain d’origine indienne vendredi, selon la police.

« Je respecte l’ayatollah. Je pense que c’est une grande personne. Je n’en dirai pas plus », aurait déclaré Matar dans une interview vidéo réalisée depuis la prison du comté de Chautauqua.

« Je ne l’ai jamais aimé », a déclaré Matar à propos de Rushdie.

« C’est quelqu’un qui a attaqué l’islam, il a attaqué ses croyances », a-t-il déclaré au journal, ajoutant qu’il avait regardé les vidéos de Rushdie sur YouTube.

Le journal a rapporté que Matar a nié son lien avec les Gardiens de la révolution iranienne.

Nathaniel Barron, l’avocat de Matar désigné par le tribunal, a déclaré qu’il ne savait pas que le New York Post avait appelé son client pour une interview.

« Je n’ai autorisé aucune source extérieure, avec ou sans l’aide du gouvernement, à contacter Matar », a-t-il déclaré à Reuters.

Matar, de Fairview (New Jersey), a déclaré qu’il n’était pas coupable de tentative de meurtre et d’agression lors de sa comparution devant le tribunal samedi.

    la source :
  • Reuters