SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 8 December 2022, Thursday |

Quelle est la position de Washington sur la candidature de Saïf al-Islam Kadhafi à la présidence?

Dimanche soir, le département d’Etat américain a commenté le fait que Saïf al-Islam Kadhafi, fils du défunt dirigeant libyen, soumettait ses papiers de candidature aux élections présidentielles, considérant que le peuple libyen décide qui le représente.

Le sous-secrétaire d’État adjoint américain aux Affaires du Moyen-Orient, Joey Hood, a déclaré dans une déclaration à la chaîne américaine « Al-Hurra », « Seul le peuple libyen décidera qui il représentera lors des prochaines élections ».

Il a ajouté : « Je pense que le monde entier a un problème avec cela. C’est un criminel de guerre et est soumis aux sanctions des Nations Unies et des États-Unis », comme il l’a dit.

Il a expliqué que « quiconque se présente aux élections présidentielles est l’affaire du peuple libyen, mais nous aurons beaucoup de problèmes avec la communauté internationale si un homme comme lui est président de la Libye ».

Plus tôt dimanche, Saif al-Islam Kadhafi, fils de feu le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, a soumis personnellement son dossier de candidature à la présidence du pays, à la commission électorale de Sebha, dans le sud de la Libye.

Le directeur du Département de la communication et de la sensibilisation aux élections à la Haute Commission électorale, Khaled Al-Mannai, a déclaré à la chaîne « Libya Al-Ahrar »: « Saif Al-Islam Kadhafi, fils du défunt dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, a soumis ses la présidence de la branche de la commission à Sebha.  »

Dans un bref discours après avoir soumis ses documents de candidature à la présidence, Saif al-Islam a déclaré : « Notre Seigneur, ouvre entre nous et notre peuple avec vérité, et tu es le meilleur des conquérants. Dieu prédomine sur son affaire.

Cette étape est intervenue après des possibilités contradictoires concernant Kadhafi, le fils, qui a déposé sa candidature pour cette élection, notamment après le retour de Muhammad Ahmed al-Sharif, l’ancien secrétaire général de l’Islamic Call Society, en Libye, après son départ en 2016 , et a fait circuler la nouvelle du soutien de Saif al-Islam à son égard, en tant que candidat aux élections présidentielles.