SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 September 2022, Friday |

Quelle est l’importance du Kazakhstan pour la région et le monde ?

Le journal américain « New York Times » a estimé que le Kazakhstan présente une importance particulière pour le continent européen et pour le monde entier.

Situé entre la Russie et la Chine, le Kazakhstan est le plus grand pays sans accès à la mer au monde, et plus grand que toute l’Europe occidentale, malgré une population de seulement 19 millions d’habitants.

Le journal a déclaré que « les récentes manifestations sont importantes, car le pays a jusqu’à présent été considéré comme étant un pilier de la stabilité politique et économique dans une région instable, de sorte que cette stabilité s’est faite au détriment d’un gouvernement oppressif qui étouffe l’opposition. »

Aussi, le journal a poursuivi: « Les manifestations sont également significatives, parce que le Kazakhstan est allié à la Russie, dont le président, Vladimir Poutine, considère le pays – une sorte de double corps pour la Russie en termes de systèmes économique et politique – comme faisant partie de la sphère d’influence de la Russie. »

Et le journal américain a estimé que « l’intervention de l’Organisation du traité de sécurité collective – une version russe de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN) qui comprend l’Arménie, la Biélorussie, le Kirghizistan et le Tadjikistan – est la première fois que la clause de protection est invoquée, un geste qui pourrait avoir des conséquences désastreuses pour la géopolitique de la région. »

Pour le Kremlin, les événements au Kazakhstan représentent un autre défi potentiel au pouvoir autoritaire dans un pays voisin, car il s’agit du troisième soulèvement de ce type contre un État autoritaire allié de Moscou, après les manifestations pro-démocratiques en Ukraine en 2014 et au Bélarus en 2020.

Le journal a souligné que « le chaos qui y règne menace de saper l’influence de Moscou dans la région, à un moment où la Russie tente d’affirmer son économie et sa domination sur le pouvoir géopolitique dans des pays comme l’Ukraine et le Bélarus. »

« Les manifestations sont également suivies de près par les pays de l’ancienne Union soviétique, et les événements au Kazakhstan pourraient contribuer à revitaliser les forces d’opposition ailleurs », a-t-il ajouté.

Quant aux États-Unis, le journal a estimé que « le Kazakhstan présente un intérêt pour l’Amérique, car il est devenu un pays important pour les préoccupations énergétiques américaines, les grandes entreprises énergétiques américaines, telles que « ExxonMobil » et « Chevron », ayant investi des dizaines de milliards de dollars dans l’ouest du Kazakhstan, une région où les txoubles ont commencé ce mois-ci. »

Le New York Times conclut son analyse en disant : « Bien qu’ils entretiennent des relations étroites avec Moscou, les gouvernements kazakhs successifs ont maintenu des liens étroits avec les États-Unis, et les investissements pétroliers sont considérés comme un contrepoids à l’influence russe. Le gouvernement américain a toujours été moins critique à l’égard d’un certain autoritarisme après l’Union soviétique au Kazakhstan qu’en Russie et en Bélarus ».