SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 19 September 2021, Sunday |

Quelles sont les répercussions négatives de « Delta » sur la croissance économique américaine ?

Le Directeur général de la Banque de réserve fédérale de Dallas, Robert Kaplan, a annoncé vendredi qu’il surveillait de près les implications de la souche delta sur les perspectives économiques, et l’impact qu’elle pourrait avoir sur sa vision de la politique monétaire « d’une certaine manière », notamment si elle ralentit la croissance économique.

« Elle se déroule très rapidement », a déclaré M. Kaplan, ce qui marque un changement dans la position de M. Kaplan, qui avait précédemment soutenu que la Banque de réserve fédérale devrait commencer à réduire ses programmes d’achat d’obligations en octobre.

Elle constitue une « menace rapide » pour l’activité de consommation, et les sorties au restaurant. Elle représente également un risque pour le retour au travail dans les bureaux, et peut-être pour le rythme de l’emploi compte tenu de la crainte de l’infection, ce qui entraînera un impact sur la production, selon ce que Reuters a cité de la conversation.

Aujourd’hui, d’autres risques du virus se précisent, les autorités responsables enquêtant sur le vaccin Moderna et son rôle possible dans l’apparition d’une maladie cardiaque rare.

Certains pays reviennent également à la fermeture et imposent des restrictions, comme Israël, qui a décidé que les tests d’infection par le virus Corona et ses variantes sont gratuits pour les moins de 11 ans, selon la BBC.

Les traders d’or n’ont pas paniqué lorsque la Fed a annoncé un resserrement imminent de sa politique monétaire, et l’indice Dow Jones est reparti à la hausse aujourd’hui, bien qu’il se dirige vers une clôture hebdomadaire négative.

Alors que la force de l’indice du dollar se poursuit, et une faiblesse évidente du prix du pétrole, avec le pétrole Brent qui a perdu près de 10% en une semaine, et les données sur l’engagement des spéculateurs sur les positions, il montre une baisse des positions d’achat, ce qui indique plus de crainte sur la poursuite de la baisse. Surtout avec l’augmentation des stocks d’essence, et la faible consommation des stocks de pétrole américains.