SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 October 2022, Wednesday |

Qui est Daria Douguine, la fille du « cerveau de Poutine » ?

Daria Douguine (Platonova), 29 ans, a été tuée dans l’explosion de son véhicule dans la région de Moscou.

La voiture de la fille du célèbre philosophe russe Alexandre Douguine a explosé, dans des circonstances mystérieuses, près du village de Bolchi Vyazyoma, dans la banlieue de la capitale, Moscou, ce qui a entraîné sa mort, a rapporté samedi soir l’agence de presse TASS.

Les autorités ont déclaré qu’ « une voiture a explosé près du village de Bolchi Vyazyoma ».

Daria Douguine

Daria est la fille du politologue et personnage public russe Alexandre Douguine, qui a été décrit comme le « cerveau de Vladimir Poutine » en raison de son influence présumée sur les opinions du président russe. Elle était une militante politique au sein du Mouvement international eurasien dirigé par son père.

Selon le Daily Beast, les enquêteurs considèrent l’explosion comme un « coup ciblé, peut-être intentionnel, porté à Alexandre Douguine », qui serait la « force motrice » de l’opération militaire en Ukraine.

Un violoniste russe nommé Peter Lundström a révélé qu’Alexandre Douguine était censé se trouver dans la voiture avec sa fille, mais qu’il est monté dans une autre voiture à la dernière minute.

Pendant un certain temps, elle a travaillé comme présentatrice d’un programme politique avec Sergueï Mardan sur la radio « Komsomolskaya Pravda », à cela s’ajoute sa participation à des programmes politiques télévisés, et en raison de sa maîtrise de la langue française, elle a souvent été accueillie comme experte en politique française.

Daria Douguine est titulaire d’un doctorat en philosophie, et l’un de ses principaux domaines de recherche a été l’étude de l’influence des idées du philosophe grec Platon sur le monde antique.

Daria Douguine a soutenu activement l’opération militaire spéciale russe en Ukraine, et a personnellement connu un certain nombre de correspondants de guerre et de commandants de terrain dans le Donbass.

La Grande-Bretagne a inscrit Daria sur la liste des sanctions, affirmant qu’elle « travaille à la diffusion de fausses informations sur le conflit en Ukraine ».