SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 October 2022, Monday |

« Radiation inquiétante » à la centrale nucléaire de Tchernobyl !

L’Ukraine a annoncé vendredi avoir enregistré des données radiologiques inquiétantes à la centrale nucléaire de Tchernobyl, dont les forces russes se sont emparées jeudi, la veille, tandis que Moscou a confirmé que la situation était sous contrôle.

« Les indicateurs ont dépassé les niveaux normaux de contrôle à 03h20 (01h20 GMT vendredi) », a déclaré Alexander Grigorash, directeur adjoint de l’administration ukrainienne pour les questions de sécurité des installations nucléaires.

« Mais nous ne pouvons pas le vérifier car tout l’équipage a été évacué », a précisé Grigorach, cité par l’AFP.

La Verkhovna Rada a indiqué sur son compte Telegram que le système de contrôle automatisé avait signalé une augmentation des « rayons gamma », signe de radioactivité, sans en préciser le niveau.

« Il est actuellement impossible de déterminer les raisons de (ces indications) en raison de l’occupation et de la tension », a-t-il ajouté.

Cependant, la Banque européenne pour la reconstruction et le développement a déclaré, aujourd’hui vendredi, que les infrastructures de la centrale nucléaire de Tchernobyl n’étaient pas endommagées et que les travaux de maintenance nécessaires se poursuivaient.

Un porte-parole de l’armée russe a souligné que la centrale de Tchernobyl, dans laquelle un réacteur a explosé en 1986, ne devait pas susciter d’inquiétude, soulignant que l’équipage était toujours sur place, contrairement à ce qu’affirme la partie ukrainienne.

« Un accord a été conclu avec un bataillon de la force ukrainienne de sécurité de l’énergie atomique dans le but de sécuriser conjointement les groupes énergétiques et la structure de la centrale nucléaire de Tchernobyl », a déclaré le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov.

Il a ajouté : « Les radiations dans la zone de la centrale nucléaire sont conformes aux niveaux normaux », soulignant que « le personnel de la centrale surveille la situation de la radioactivité. »

Il a ajouté que la coopération entre les soldats russes et ukrainiens pour assurer la sécurité de la centrale « est une garantie que les formations nationalistes ou autres organisations terroristes ne pourront pas profiter de la situation dans le pays pour organiser une provocation nucléaire. »

Le pire accident nucléaire de l’histoire s’est produit le 26 avril 1986 en Ukraine, qui constituait à l’époque une république soviétique, lorsqu’un réacteur a explosé à la centrale de Tchernobyl, provoquant une pollution dans près des trois quarts de l’Europe, notamment en Union soviétique. Environ 350 000 personnes ont été évacuées dans un rayon de 30 kilomètres autour de la centrale, qui reste une zone interdite. Le nombre de morts fait toujours l’objet d’un débat.