SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 November 2022, Wednesday |

Rapport de l’ONU : L’Iran a exécuté plus de 250 personnes l’année dernière, et le nombre d’exécutions est alarmant

Un rapport des Nations unies a révélé que l’Iran a exécuté plus de 250 personnes, dont au moins 4 enfants, en 2020, et a procédé jusqu’à présent cette année à 230 exécutions, dont 9 femmes et un enfant qui ont été exécutés en secret.

Le rapporteur des Nations unies pour les droits de l’homme, Javaid Rehman, a confirmé devant le Comité des droits de l’homme de l’Assemblée générale des Nations unies, lundi, que l’Iran continue d’appliquer la peine de mort « à un rythme alarmant ».

« L’absence de statistiques officielles et le manque de transparence autour des exécutions font que cette pratique échappe à tout contrôle, ce qui conduit à de graves violations qui empêchent de rendre des comptes », a-t-il déclaré.

Selon Amnesty International, l’Iran est arrivé en tête du nombre d’exécutions au Moyen-Orient l’année dernière. Rehman a déclaré que, à côté des exécutions, la situation générale des droits humains en Iran « reste sombre ».

Et le rapport des Nations unies ajoute que les motifs invoqués par l’Iran pour imposer la peine de mort suscitent des inquiétudes, évoquant de « vagues accusations de sécurité nationale », et précise que l’Iran dispose également de « procédures judiciaires profondément viciées, où il n’existe même pas les garanties les plus élémentaires. »

Rehman a expliqué que « ces éléments, ainsi que le recours important des tribunaux aux aveux forcés extorqués sous la torture… me conduisent à la conclusion que l’imposition de la peine de mort en République islamique d’Iran constitue une privation arbitraire de la vie. »

    la source :
  • Associated Press