SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 4 February 2023, Saturday |

Rapport international: 275 millions de personnes ont utilisé des drogues pendant la pandémie de Corona!

Des chiffres choquants pour les consommateurs de drogues dans le monde l’année dernière, selon un rapport mondial sur les drogues publié par l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime, quelque 275 millions de personnes ont pris des drogues l’année dernière, tandis que 36 millions de personnes ont souffert de complications dues à la consommation de drogues.

De nombreux pays ont connu une augmentation de la consommation de cannabis pendant la pandémie de Corona, selon le rapport publié à Vienne. Dans les enquêtes menées auprès des agents de santé dans 77 pays, 42 pour cent ont déclaré que la consommation de cannabis avait augmenté. Une augmentation de l’utilisation de médicaments d’ordonnance non liés au traitement a également été observée au cours de la même période.

Au cours des 24 dernières années, la consommation de cannabis a quadruplé dans certaines régions, tandis que la proportion d’adolescents qui considèrent le cannabis comme nocif a chuté d’environ 40 pour cent, selon le rapport. Cette évolution survient malgré les preuves que la consommation de cannabis est liée à une gamme de méfaits pour la santé, en particulier chez les consommateurs réguliers à long terme.

« La perspective d’un faible risque de consommation de drogues a été liée à des taux élevés d’abus de drogues, et les résultats du rapport 2021 du BUREAU reflètent la nécessité de combler le fossé entre la perspective et la réalité pour éduquer les jeunes et protéger la santé publique », a déclaré Ghada Wali, directrice exécutive du bureau.

Selon les dernières estimations mondiales, environ 5,5 pour cent des 15 à 64 ans ont pris le médicament au moins une fois l’année dernière, tandis que 36,3 millions de personnes, soit 13 pour cent du nombre total d’utilisateurs de drogues, ont souffert de complications liées à leur consommation, selon le rapport.

À l’échelle mondiale, on estime que plus de 11 millions de personnes s’injectent des drogues, dont la moitié souffrent de l’hépatite C. L’opium continue d’être en tête de liste des agents pathogènes liés aux médicaments, selon le rapport, a rapporté Sky News.