SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 December 2022, Saturday |

Recommandations « spéciales » du gouvernement canadien à ses citoyens en raison de la propagation d’ « Omicron »

Le Canada a émis mercredi des recommandations de voyage à ses citoyens, leur demandant d’éviter les vols internationaux non essentiels, en lien avec la propagation du mutant « Omicron » dans le monde.

« Nous surveillons la situation à l’étranger, et nous sommes inquiets et préoccupés par ce à quoi les Canadiens qui choisissent de voyager à l’étranger pourraient être confrontés dans les prochaines semaines », a déclaré le ministre canadien de la Santé, Jean-Yves Duclos, lors d’une conférence de presse mercredi.

Et il a poursuivi : « La réalité est dangereuse dans de nombreux pays, et elle va se détériorer rapidement. Nous craignons donc ce à quoi ils pourraient être confrontés s’ils choisissent de voyager. Une fois qu’ils ont quitté le sol canadien, nous ne pouvons pas faire grand-chose pour les aider. »

Bien que les responsables canadiens aient indiqué que certaines restrictions seront annoncées dans les jours à venir, la frontière canado-américaine reste ouverte, et les personnes voyageant par voie terrestre n’ont pas besoin de présenter des tests négatifs au COVID-19 à leur retour, si leur voyage dure moins de 72 heures et qu’elles sont entièrement vaccinées.

En outre, le Canada a continué à ouvrir ses portes pour accueillir les touristes qui s’y rendent pour le travail et les loisirs, à condition qu’ils présentent des tests négatifs au test Covid-19 à leur arrivée.

Les autorités canadiennes n’ont pas exclu d’imposer des mesures plus sévères dans les jours à venir, et la recommandation actuelle est maintenue pour un minimum de quatre semaines.

Le ministre canadien des Transports, Omar Al-Ghabra, a déclaré lors d’une conférence de presse : « Nous réévaluons constamment la réalité, et lorsque nous estimerons devoir changer de politique, nous l’annoncerons dès que possible, mais nous surveillons et évaluons actuellement la réalité. »

Les responsables de la santé ont prévenu ces derniers jours que les Canadiens sont toujours exposés au risque du mutant omicron, malgré des taux de vaccination élevés, et ils s’attendent à ce que les infections au COVID-19 augmentent rapidement au Canada dans les prochaines semaines.

« Je sais que la menace croissante posée par Omicron, aucun d’entre nous ne veut y faire face, surtout maintenant avant les vacances. Je sais que nous sommes tous fatigués, et que nous avons été épuisés par COVID-19. Mais je pense aussi que nous comprenons tous, après avoir lutté contre ce virus pendant 21 mois, et nous avons fait un excellent travail, que prendre des décisions rapides et agir avec prudence », a déclaré la vice-première ministre Chrystia Freeland en annonçant les recommandations de voyage.

Dans certaines provinces canadiennes, on a constaté une augmentation de la prise de doses de rappel. Les responsables fédéraux ont annoncé qu’ils avaient environ 16 millions de doses prêtes, et les ministres fédéraux ont indiqué que l’approvisionnement en doses de rappel se poursuivrait pendant au moins quelques semaines.