SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 17 September 2021, Friday |

Ressources durables … L’OPAEP appelle à une exploitation efficace des déchets plastiques

Le Secrétariat général de l’Organisation des pays arabes exportateurs de pétrole (OPAEP) a appelé aujourd’hui, dimanche, dans un éditorial de sa publication mensuelle pour le mois d’août 2021, à recycler chimiquement les déchets plastiques pour les convertir en matières premières primaires afin de les réutiliser dans les raffineries et les entreprises pétrochimiques dans le cadre du concept de l’économie circulaire.

L’organisation a souligné que les déchets plastiques constituent une ressource inexploitée durable dans les pays arabes.

Elle a souligné le danger des déchets plastiques et leur augmentation continue, en particulier dans l’environnement marin, ajoutant que si la méthode de traitement de ces déchets se poursuit de la même manière actuelle sans parvenir à des solutions créatives, il est prévu que les quantités de ces déchets doublent.

Et elle a souligné l’importance de la coopération entre les organes et les organisations arabes compétents pour compléter les initiatives et les efforts arabes à cet égard, soulignant la nécessité d’inviter des spécialistes de tous les secteurs industriels, de recherche, gouvernementaux et sociétaux à participer à la préparation d’une législation et de lois réglementaires contraignantes et encourageantes.

(OPAEP) a déclaré que l’une des principales tâches des spécialistes et des parties prenantes est de développer des stratégies flexibles avec des objectifs spécifiques dans un calendrier précis pour une mise en œuvre par étapes et de bénéficier des expériences des pays dans ce domaine et d’être guidés par certaines des initiatives entreprises par certaines entreprises opérant dans le secteur de l’énergie.

En plus, elle a expliqué qu’il existe des pays qui, grâce à une gestion saine et sûre des déchets plastiques dans le cadre du concept d’économie circulaire, ont pu les utiliser de manière optimale pour préserver leurs ressources naturelles en tant que droit inhérent pour les générations futures, en produisant de l’énergie à partir de ceux-ci et en produisant du diesel, de l’essence et d’autres produits à valeur ajoutée.

Elle a déclaré que les pays de l’Union européenne se sont fixé pour objectif d’atteindre le recyclage d’environ 50 % des déchets plastiques d’ici 2025, puis de 55 % en 2030, pour viser 100 % en 2050, contre 35 % en 2010 et seulement 23 % en 2001.

En effet, elle a souligné que le succès de ces pays à surmonter ce problème n’était pas le fruit d’une démarche individuelle, mais plutôt le résultat d’efforts participatifs concertés entre la société, les organisations, les organismes gouvernementaux et privés, la recherche et les institutions financières.

Elle a déclaré que l’adoption de certaines politiques et législations promulguées par les pays a joué un rôle actif dans l’établissement de normes appropriées et la coordination adéquate de la chaîne et du système de recyclage, des plans de collecte, des systèmes de tri et des opérations de recyclage, ainsi que dans l’augmentation de la valeur ajoutée des déchets plastiques.