SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 7 August 2022, Sunday |

Roi de Jordanie: nous sommes confrontés à des attaques à nos frontières par des milices liées à l’Iran

Le roi Abdallah II de Jordanie a déclaré dans une interview publiée dimanche que son pays fait face à des attaques régulières à ses frontières de la part de « milices liées à l’Iran », exprimant son espoir d’un « changement de comportement » de Téhéran.

Dans l’interview accordée au journal officiel jordanien, Al-Rai, le roi jordanien a parlé des « opérations de trafic de drogue et d’armes » qui « nous ciblent ainsi que nos frères », et de la nécessité d’établir un « système d’action de défense institutionnelle arabe » pour affronter les « sources communes de menace ».

Le roi Abdallah a déclaré: « Comme je l’ai déjà souligné à plusieurs reprises, l’ingérence iranienne affecte les pays arabes, et aujourd’hui nous sommes régulièrement confrontés à des attaques à nos frontières de la part de milices liées à l’Iran ».

Il a ajouté: « Par conséquent, nous espérons voir un changement dans le comportement de l’Iran, et cela doit être réalisé sur le terrain, car c’est dans l’intérêt de tous dans la région, y compris l’Iran et le peuple iranien ».

Il a poursuivi: « Nous ne voulons pas de tension dans la région, et la Jordanie et tous les pays arabes veulent de bonnes relations avec l’Iran basées sur le respect mutuel, le bon voisinage, le respect de la souveraineté des pays et la non-ingérence dans leurs affaires », soulignant que « le dialogue est le moyen de résoudre les différences. »

Le roi Abdallah a estimé que « la région n’a pas besoin de plus de crises et de conflits, mais plutôt de coopération et de coordination ».

Le roi jordanien a déclaré que « les opérations de contrebande de drogue et d’armes nous ciblent ainsi que nos frères, car la contrebande atteint des pays frères et européens ». Il a souligné que « la Jordanie est capable de prévenir toute menace à ses frontières… et qu’elle se coordonne avec ses frères pour faire face à ce danger ».

Il a ajouté: « Si nous examinons aujourd’hui les sources de menace auxquelles nous sommes tous confrontés, nous constaterons qu’elles sont communes et nécessitent une coopération arabe pour y répondre, en particulier les dangers renouvelés du terrorisme et des réseaux de contrebande organisés de drogue et d’armes. »