SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 October 2022, Wednesday |

Russie: Les pourparlers sur le nucléaire iranien toucheront à leur fin

L’envoyé suprême de la Russie a déclaré mardi que les pourparlers indirects entre l’Iran et les États-Unis sur la relance de l’accord sur le nucléaire iranien de 2015 étaient en voie d’achèvement, le dernier d’une série de remarques des délégués sur la phase finale des pourparlers.

« Il semble que les négociations sur la restauration du JCPOA soient sur le point de franchir la ligne d’arrivée », a déclaré Mikhail Ulyanov sur Twitter, selon Reuters.

Plus tôt, le coordinateur de l’Union européenne pour les pourparlers nucléaires avec l’Iran, Enrique Mora, a déclaré dans un tweet:« Les principaux problèmes doivent être résolus », mais la fin est proche.

Et des pourparlers ont eu lieu à Vienne depuis avril dernier pour parvenir à un nouvel accord nucléaire avec l’Iran, au milieu des inquiétudes occidentales croissantes concernant l’accélération des progrès nucléaires de Téhéran, que les puissances occidentales considèrent comme irréversibles à moins qu’un accord ne soit rapidement conclu.

Au cours des derniers jours, des informations ont fait état de progrès dans les négociations nucléaires à Vienne, alors que des informations indiquaient qu’un accord serait conclu qui relancerait l’accord de 2015, dont les États-Unis se sont retirés en 2018.

Le huitième cycle de négociations est toujours en cours entre l’Iran, la France, la Grande-Bretagne, l’Allemagne, la Russie, la Chine, l’Union européenne et les États-Unis.

Hier lundi, des sources bien informées au sein du ministère iranien des Affaires étrangères ont démenti l’intention du ministre Hossein Amir Abdollahian de se rendre dans la capitale autrichienne Vienne, alors que les négociations sur le nucléaire approchent de leur phase finale.

Selon l’agence de presse des étudiants iraniens, « ISNA », cela est venu en refus des informations selon lesquelles Abdollahian avait l’intention de se rendre à Vienne au cours des deux prochains jours.

De son côté, le Premier ministre israélien Naftali Bennett s’attendait, dimanche dernier, à ce que les pourparlers de Vienne entre Téhéran et les grandes puissances aboutissent « prochainement » à la relance de l’accord sur le programme nucléaire iranien.

Mais « Bennett » a prévenu que cette entente « sera plus faible et plus courte » qu’elle ne l’était lors de sa conclusion en 2015, selon « l’AFP ».

Avant la réunion hebdomadaire du cabinet, Bennett a déclaré:« Nous pourrions bientôt voir un accord. Le nouvel accord qui semble être conclu sera plus court dans le temps et plus faible que le précédent ».