SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 12 August 2022, Friday |

Saied: La Tunisie est entrée dans une nouvelle phase

Les Tunisiens ont voté « oui » en faveur de la nouvelle constitution.

« La Tunisie est entrée dans une nouvelle phase », a déclaré le président tunisien Jais Saied dans un communiqué, ajoutant que « quiconque a commis une condamnation pénale contre le pays doit être tenu responsable ».

Il a ajouté « La loi électorale sera prête en tant que revendication populaire ».

Le président tunisien était arrivé plus tôt dans la rue Habib Bourguiba, où ses partisans ont célébré la victoire attendue au référendum sur la nouvelle constitution.

Un grand nombre de Tunisiens se sont rendus dans la rue Habib Bourguiba, dans le centre de Tunis, pour célébrer la ratification de la nouvelle constitution du président Saïd lors du référendum, après que les sondages d’opinion ont suggéré que l’écrasante majorité des électeurs soutenaient la constitution.

Les indicateurs des résultats estimés par sigma consai, spécialisé dans les sondages, ont montré un vote positif de 92,3% sur le projet de constitution, un résultat qui équivaut à une victoire du président Saïd sur ses adversaires et à une confirmation de sa popularité.

Les partisans du président se sont ensuite rendus dans la rue Habib Bourguiba pour célébrer l’adoption du projet de constitution, dans une scène qui rappelait la nuit où il a remporté l’élection présidentielle de 2019 et est arrivé au pouvoir sous haute sécurité.

Le groupe, principalement des jeunes, a scandé « Vive le peuple », et dans l’esprit et le sang, nous allons vous tuer, alam, et chanter l’hymne national, et ils ont également lancé des slogans contre Ennahda, son chef Rashid Ghannouchi et les Frères musulmans, qui ont mené une campagne pour pousser les gens à boycotter le référendum.

La nouvelle constitution, qui donne de larges pouvoirs au Président, sera adoptée une fois qu’elle aura obtenu la majorité des voix autorisées, et le décret du Président Saïd régissant le référendum n’indique pas un taux de participation minimum requis pour adopter les résultats du référendum, ni les conséquences ultérieures de la possibilité de rejeter la Constitution par les participants au scrutin.