SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 November 2022, Monday |

Salami : Aujourd’hui est le dernier jour de l’émeute

Le commandant des Gardiens de la révolution iraniens, Hossein Salami, a prévenu les manifestants que samedi serait le dernier jour où ils descendraient dans les rues.

« Ne sortez pas dans les rues ! Aujourd’hui est le dernier jour de l’émeute », a-t-il déclaré.

Des manifestations ont balayé l’Iran depuis la mort de la femme kurde de 22 ans, Mahsa Amini, qui était détenue par la police le mois dernier.

Les troubles ont constitué l’un des plus grands défis pour les dirigeants religieux de l’Iran depuis la révolution de 1979.

Des clips vidéo diffusés sur les médias sociaux montrent des manifestants dans la ville de Zahedan, près des frontières sud-est de l’Iran avec le Pakistan et l’Afghanistan, et ils appellent aujourd’hui, vendredi, à la mort du « dictateur » Guide suprême, l’ayatollah Ali Khamenei, et à l’élimination de la milice Basij, qui a joué un rôle majeur dans la répression des manifestations.

Il y a quatre semaines, des dizaines de personnes ont été tuées dans des affrontements à Zahedan lors de manifestations antigouvernementales. Selon Amnesty International, les forces de sécurité ont tué au moins 66 personnes lors d’une violente répression le 30 septembre.

Le conseil de sécurité de la ville a déclaré que ce sont des manifestants armés qui ont déclenché les affrontements, qui ont entraîné la mort d’innocents, mais il a reconnu qu’il y avait des « déficiences » de la part de la police.

Selon les groupes de défense des droits, au moins 250 manifestants ont été tués et des milliers arrêtés dans tout le pays. Les mesures de répression prises par les forces de sécurité, notamment la milice Basij, qui a l’habitude de réprimer la dissidence, n’ont pas permis de mettre fin aux troubles.

    la source :
  • Reuters