SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 18 September 2021, Saturday |

Shaked menace de renverser le gouvernement israélien

La ministre israélienne de l’Intérieur, Ayelet Shaked, a menacé de renverser le gouvernement si le Premier ministre alternatif Yair Lapid décidait de pousser à des négociations avec les Palestiniens, soulignant qu’il n’y aurait pas d’Etat palestinien pendant le mandat du gouvernement actuel dirigé par le Premier ministre Naftali Bennett.

Dans une interview accordée à la radio hébraïque « Reshet Bet », Shaked a évoqué un discours antérieur du ministre israélien des Affaires étrangères Yair Lapid, dans lequel il a déclaré qu’il « soutient la solution à deux États », notant qu’une telle mesure pourrait se produire lorsqu’il deviendra Premier ministre, et qu’il n’aura alors pas de gouvernement.

La ministre, qui s’oppose à tout accord avec les Palestiniens, s’est engagé à œuvrer pour faire tomber le gouvernement, qui sera en rotation, et sera dirigé par Lapid, au cas où il proposerait une solution à deux États, ou à œuvrer pour parvenir à un règlement politique incluant la création d’un État palestinien.

Concernant la question de la résolution du conflit israélo-palestinien lors de la rencontre du président américain Joe Biden avec Bennett à la Maison Blanche, jeudi prochain, Shaked a déclaré que « Bennett dira qu’il s’oppose à la solution des deux Etats, parce que sa position est connue, et qu’il a été décidé lors de la formation de ce gouvernement de ne pas traiter ce sujet, et que le président américain Joe Biden connaît très bien l’opinion du premier ministre israélien également. »

Shaked a expliqué : « Aucun État palestinien ne sera établi pendant le mandat du gouvernement actuel, dont nous sommes membres, et cette question est connue du ministre Lapid, ainsi que des membres du gouvernement issus des partis de gauche. »

Et le ministre israélien des Affaires étrangères Yair Lapid avait confirmé qu’une « solution à deux États » avec les Palestiniens n’était pas sur la table pendant la période où le chef du parti Yamina, Naftali Bennett, est devenu Premier ministre.

Selon des déclarations de presse à la chaîne hébraïque « 11 », Lapid a déclaré qu' »il y a une possibilité que cette solution revienne à l’ordre du jour du gouvernement israélien, mais dès qu’il prendra le pouvoir, après une rotation avec Bennett dans les deux ans. »

Et il a indiqué que « cela se fera par le biais de l’accord de coalition de partage du pouvoir signé par les deux partis au début de l’année, et à la suite duquel l’ancien Premier ministre Benjamin Netanyahu a été renversé. »

Le ministre israélien des Affaires étrangères, Yair Lapid, s’attend à ce que ces questions soient à l’ordre du jour lorsque le Premier ministre Naftali Bennett se rendra aux États-Unis la semaine prochaine pour rencontrer le président américain Joe Biden.

Il a ajouté : « Il n’y a pas d’accord dans le gouvernement israélien actuel sur la question palestinienne », notant que « la conversation du président palestinien Mahmoud Abbas avec le président israélien Isaac Herzog portait sur le gouvernement. »