SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 7 December 2022, Wednesday |

Si les négociations de Vienne échouent… se sont les détails du plan B de Washington

Les médias hébreux ont révélé que les États-Unis ont élaboré un plan pour imposer des sanctions à l’Iran si les pourparlers de Vienne échouent, et ce plan a été transmis par le conseiller américain à la sécurité nationale aux dirigeants israéliens au cours des derniers jours.

Les grandes puissances peuvent se joindre

L’information ajoute qu’en cas d’échec des pourparlers à Vienne, on s’attend à ce que les grandes puissances participantes rejoignent le plan de sanctions qui sera imposé à l’Iran.

Elle a révélé que le plan alternatif comprend un durcissement des sanctions contre l’économie iranienne, y compris les exportations et les importations de pétrole.

Des sanctions sévères

Cela comprendra également la condamnation de l’Iran au Conseil de sécurité de l’ONU et l’imposition de sanctions personnelles à des membres supérieurs de la direction iranienne, en plus d’une autre série qui n’a pas encore été divulguée.

Malgré cela, le rapport indique que l’Amérique reprendra les pourparlers avec l’Iran à Vienne dans les prochaines semaines, sans avoir l’intention de déplacer la barre des sanctions, mais Washington aura recours à cet outil si les négociations échouent.

« Nous ne la laisserons pas gagner du temps »

Il est à noter que ces développements sont intervenus après la visite du conseiller américain à la sécurité nationale à Tel Aviv la semaine dernière, au cours de laquelle il a rencontré le président israélien Isaac Herzog et le ministre de la Défense Benny Gantz.

Lors de cette réunion, les parties ont souligné la nécessité d’empêcher l’Iran d’essayer de gagner du temps, appelant la communauté internationale à prendre au sérieux les menaces iraniennes.

reprendre bientôt

Il est à noter que le coordinateur de l’Union européenne pour les négociations nucléaires avec l’Iran, Enrique Mora, avait annoncé hier, jeudi, que le huitième cycle des négociations de Vienne débuterait lundi prochain.

Sur son compte Twitter, Mora a jugé important d’accélérer le rythme des grands dossiers en suspens, et de travailler en étroite collaboration avec les États-Unis.

De son côté, l’émissaire russe Mikhaïl Oulianov a confirmé la reprise des pourparlers de Vienne sur l’Iran le 27 décembre.