SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 16 October 2021, Saturday |

Signature d’un protocole d’accord entre la Ligue arabe et le Conseil de coopération du Golfe

Le Secrétaire général de la Ligue des États arabes, Ahmed Aboul Gheit, a annoncé aujourd’hui, dimanche, la signature d’un protocole d’accord avec le Conseil de coopération du Golfe, représenté par son Secrétaire général, Nayef Al-Hajraf, au siège du Secrétariat général de la Ligue.

Selon une source officielle du Secrétariat général, Aboul Gheit a déclaré que « le mémorandum vise à renforcer l’interdépendance entre l’organisation arabe mère, la Ligue, et les groupements régionaux, tels que le Conseil de coopération du Golfe, qui est l’une des expériences les plus réussies dans la région en matière d’intégration entre un groupe de pays arabes, soulignant que les groupements régionaux renforcent l’action arabe commune, la complètent et élargissent ses domaines ».

Et la source a souligné que « le protocole d’accord met l’accent sur le renforcement des objectifs communs des deux organisations, et cherche à apporter un soutien maximal aux intérêts et aux questions arabes, au premier rang desquels la cause palestinienne, à travers l’échange d’informations et de visites entre les deux parties, dans le but de coordonner les positions sur toutes les questions internationales et régionales de la scène. »

Selon la source, Aboul Gheit a souligné que « l’échange d’expériences et de documents d’intérêt commun représente un aspect important de la coopération souhaitée entre les deux organisations, et qu’il a été convenu de former un comité conjoint au niveau des secrétaires adjoints pour travailler à la mise en œuvre des objectifs du protocole d’accord, et il a également été convenu de désigner des points de contact, et de procéder à une évaluation périodique du processus de coopération. »

En plus de ce qui précède, la source a expliqué que « la Ligue arabe maintient un grand nombre de protocoles d’accord avec un certain nombre de parties et d’organisations internationales dans divers domaines, et qu’elle considère ce type de coopération et de coordination comme important pour son réseau de relations internationales et régionales. »