SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 December 2022, Monday |

Signature d’un protocole d’accord pour renforcer la coopération militaire entre l’Amérique et la Géorgie

Lundi, lors de la première étape de sa tournée dans les pays partenaires de l’OTAN, le secrétaire américain à la Défense, Lloyd Austin, a signé un protocole d’accord avec son homologue géorgien, Guanshir Purcholadze, sur le renforcement de la coopération militaire et un nouveau programme de formation.

« Les États-Unis condamnent l’occupation russe en cours en Géorgie et ses tentatives d’étendre son influence dans la région de la mer Noire par la coercition militaire et des activités nuisibles », a déclaré M. Austin au premier ministre Irakli Garibashvili, ajoutant que le programme de formation aiderait le pays à défendre ses frontières.

Et il a ajouté : « Il s’agit d’une région importante, et la sécurité et la stabilité sont essentielles pour réaliser pleinement la vision que nous partageons d’une Europe intégrée, libre et pacifique. »

Le secrétaire américain à la défense a également salué les importantes contributions de la Géorgie aux forces de la coalition dirigée par les États-Unis en Irak et en Afghanistan.

« La Géorgie a payé un lourd tribut », a déclaré Lloyd Austin, lors d’une conférence de presse avec Borscholdze, en faisant référence à la mort de 32 de ses soldats en Afghanistan, et a ajouté que « les États-Unis saluent ses sacrifices. »

Mais il a souligné que les deux guerres mentionnées « ne définissent pas » les relations militaires bilatérales, et que Washington voulait aider Tbilissi à mieux se défendre.

De plus, il a déclaré que la Russie occupe 20 % du territoire géorgien, faisant référence aux régions séparatistes d’Abkhazie et d’Ossétie du Sud. Il a souligné que « notre soutien à la souveraineté et à l’intégrité territoriale de la Géorgie est inébranlable. »

Pour sa part, le ministre géorgien de la Défense a déclaré aux journalistes que la Géorgie espérait toujours que sa coopération la mettrait sur la voie d’une adhésion pleine et entière à l’OTAN, une aspiration ancienne mais dont Austin n’a pas parlé.

« Nous avons signé un document très important qui nous mènera à une nouvelle étape de la coopération avec les États-Unis. Il prévoit le renforcement des capacités de défense de la Géorgie, un niveau de dissuasion plus élevé et le respect des normes de l’OTAN. »

Il a poursuivi : « L’occupation est un défi quotidien. L’occupation prend différentes formes et utilise différentes méthodes contre notre pays, des attaques militaires aux cyberattaques. »

Après Tbilissi, M. Austin se rendra dans deux autres pays de la mer Noire, l’Ukraine et la Roumanie, avec le même message de soutien contre la Russie.

Aussi, il a l’intention de participer à la fin de la semaine au sommet des ministres de la défense des États membres de l’OTAN, qui se tiendra à Bruxelles.