SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 9 December 2022, Friday |

Son état est très critique…Le prisonnier Hisham Abu Hawash pourrait mourir subitement

L’avocat Jawad Boulos a confirmé, sur la base d’un rapport médical publié par Médecins pour les droits de l’homme, que le détenu Hisham Abu Hawash, en grève de la faim depuis 138 ans, est confronté à la possibilité d’une mort soudaine, et qu’il est dans un état très critique.

Boulos a indiqué que les médecins ont joint des notes fondamentales et importantes dans le rapport, représentées par le refus du personnel médical de l’hôpital de leur fournir des informations sur l’état de santé de Hisham, en plus de l’incapacité des médecins qui lui ont rendu visite, à comprendre le comportement des médecins des hôpitaux précédents en acceptant de le renvoyer en prison, malgré la reconnaissance par les rapports de la gravité de son état de santé Ils ont exprimé une sorte d’étonnement et de stupéfaction, en plus de se référer aux axiomes médicaux internationaux et locaux selon lesquels le détenu, dont la grève dépasse le 55ème jour, est pratiquement confronté à une mort subite, et doit rester à l’hôpital.

Le Club des prisonniers avait une fois de plus appelé toutes les autorités compétentes et à tous les niveaux à intervenir de manière décisive et sérieuse pour sauver sa vie avant qu’il ne soit trop tard, soulignant que la bataille que mène Abu Hawash est une bataille pour chaque Palestinien qui a fait et fait face à cette politique de détention administrative.

Il convient de noter que le détenu, Abu Hawash, âgé de 40 ans, originaire de Dura / Hébron, a été placé en détention administrative le 27 octobre 2020. Il est marié et père de cinq enfants.