SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 November 2022, Monday |

Soudan : 6 nouvelles décisions d’Al-Bourhan, dont la dissolution de syndicats et de fédérations professionnelles

Le commandant de l’armée soudanaise, le lieutenant-général Abdel Fattah Al-Bourhan, a annoncé 6 nouvelles décisions, dont la dissolution des syndicats et des associations professionnelles.

Le bureau d’Al-Bourhan avait annoncé la tenue d’une conférence de presse, mardi après-midi, au lendemain de l’annonce de plusieurs mesures au Soudan.

Un responsable du bureau d’Al-Bourhan a confirmé la tenue de la conférence, sans donner plus de détails.

Cette annonce intervient alors que les communications sont coupées depuis 12 heures au Soudan et que seuls les appels peuvent être reçus, et que le service Internet est coupé depuis hier.

De plus, le Conseil de sécurité des Nations unies tient une réunion d’urgence à huis clos sur le Soudan mardi après-midi, selon des diplomates. Cette session se tient à la demande du Royaume-Uni, de l’Irlande, de la Norvège, des États-Unis, de l’Estonie et de la France, selon les mêmes sources.

Le commandant en chef de l’armée soudanaise, Abdel-Fattah Al-Bourhan, avait annoncé, plus tôt lundi, la suspension d’articles du document constitutionnel, dans le cadre d’un ensemble de décisions comprenant la déclaration de l’état d’urgence et la dissolution du Conseil de souveraineté et du Conseil des ministres.

Al-Bourhan a également annoncé la suspension de certains articles du document constitutionnel, malgré l’affirmation de son engagement envers la plupart de ses articles, et son adhésion à l’accord de paix de Juba.

Dans un discours télévisé diffusé aujourd’hui, lundi, sur la télévision d’État, M. Al-Bourhan a déclaré que l’armée avait pris ces mesures dans le but de protéger la révolution et le pays, promettant de former un nouveau gouvernement.

Il a également souligné que les Soudanais rejettent la domination d’un parti ou d’un seul individu, affirmant : « L’histoire confirme que le peuple soudanais a refusé d’être dirigé par un individu ». Il a estimé que les forces armées ont répondu à la révolution des jeunes, ajoutant : « La révolution se poursuit avec la détermination de la jeunesse et les forces armées sont engagées dans ses objectifs. »

Il convient de noter que le pays a connu à l’aube une série d’arrestations, ainsi que des ministres, des dirigeants de plusieurs partis, ainsi que des Forces pour la liberté et le changement, dont Yasser Arman, ainsi que le conseiller médiatique du premier ministre, Faisal Muhammad Salih.

    la source :
  • alarabiya