SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 November 2022, Monday |

Soudan : Deux manifestants ont été tués lors de manifestations à Khartoum

Le Comité des médecins soudanais a annoncé le meurtre de deux manifestants, aujourd’hui, dimanche, lors de leur participation à des manifestations dans la capitale, Khartoum.

Le comité a indiqué, dans un communiqué, que l’un des deux manifestants a été tué à la suite d’un coup direct à la tête.

Selon des témoins oculaires, dimanche, les forces de sécurité soudanaises ont tiré des grenades lacrymogènes pour disperser les manifestants et les empêcher de s’approcher du palais présidentiel, dans le centre de Khartoum.

Des milliers de Soudanais sont sortis aujourd’hui pour participer à des manifestations de masse afin de condamner les décès survenus lors des manifestations de la semaine dernière.

Ce matin, les autorités chargées de la sécurité ont fermé certains ponts à Khartoum, avant le début des manifestations dans la capitale.

Aussi, les autorités soudanaises ont fermé 4 autres ponts dans la capitale, Khartoum, pour empêcher les manifestations attendues de se diriger vers le palais présidentiel.

Et l’Internet a été coupé sur les téléphones portables dans une situation qui est devenue presque normale, avec des comités dans la capitale soudanaise, Khartoum, appelant à de nouvelles manifestations aujourd’hui, dimanche, à proximité du palais présidentiel.

Hier samedi, à l’issue d’une réunion présidée par le général Abdel Fattah Al-Bourhan, chef du Conseil souverain, le Conseil soudanais de sécurité et de défense a demandé à ce que les personnes impliquées dans le meurtre de manifestants lors des manifestations de jeudi dernier rendent rapidement des comptes.

La Dr. Salma Abdul-Jabbar, membre du Conseil de souveraineté transitoire, a confirmé que la réunion a discuté de la situation actuelle dans le pays, au premier rang de laquelle figurent les violations de la sécurité et les événements survenus lors des manifestations du jeudi 30 décembre.