SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 8 December 2021, Wednesday |

Soudan… Emprisonnement des directeurs de sociétés de télécommunications jusqu’à ce que l’Internet soit rétabli

Un tribunal soudanais a condamné à la prison les directeurs des sociétés de télécommunications opérant dans le pays, jusqu’à ce que l’Internet soit rétabli.

Selon des déclarations citées par « Reuters », un avocat soudanais qui avait intenté un procès contre les sociétés de télécommunications dans le pays a déclaré : « Un tribunal soudanais a émis un ordre d’emprisonnement des directeurs des trois sociétés jusqu’à ce que l’internet soit rétabli dans le pays. »

Le Soudan avait connu des interruptions des services Internet, à différents moments, avant les manifestations organisées par les forces nationales, suite au renversement par l’armée du gouvernement de transition en octobre dernier.

Le 25 octobre dernier, le chef du Conseil de souveraineté du Soudan, le lieutenant-général Abdel Fattah Al-Bourhan, a imposé l’état d’urgence au Soudan et a dissous les Conseils de souveraineté et les ministres de transition, accusant la composante civile de l’autorité de « conspiration et d’incitation contre l’armée », ce qui a entraîné de vastes manifestations et protestations de la part des Soudanais, en plus des critiques internationales, avec un appel à la libération des politiciens et des fonctionnaires détenus, et un retour à la voie démocratique.

Et les États-Unis ont annoncé que l’incapacité du Soudan à rétablir un gouvernement civil l’isolerait davantage de la communauté internationale, et ont menacé de retenir plus de 4 milliards de dollars d’aide, et au moins 19 milliards de dollars d’annulation de la dette.

Al-Bourhan a promis au secrétaire d’État américain Antony Blinken son engagement et la préservation de la transition démocratique, l’achèvement du processus de transition, la préservation de la sécurité du pays et des acquis de la révolution de décembre, menant à un gouvernement civil élu.