SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 31 January 2023, Tuesday |

Syrie: Les relations normales avec la Turquie ne peuvent être rétablies sans mettre fin à l’occupation

Le ministre syrien des Affaires étrangères et des Expatriés, Faisal Mekdad, a déclaré samedi que « toute réunion avec la partie turque doit être basée sur le respect de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de notre pays, la fin de l’occupation et l’arrêt du soutien au terrorisme ».

Cela s’est produit lors d’une conférence de presse tenue par Mekdad avec son homologue iranien Hossein Amir-Abdollahian, en visite en Syrie.

Le ministre syrien des Affaires étrangères a déclaré que « la Turquie devra mettre fin à sa présence militaire dans son pays pour parvenir à un rapprochement complet ».

Il a ajouté qu’après avoir rencontré son homologue iranien à Damas, « nous ne pouvons pas parler de rétablir des relations normales avec la Turquie sans lever l’occupation ».

Mekdad a confirmé qu’il avait discuté avec Abdollahian de la situation dans l’arène palestinienne, notant que cette visite intervient à la lumière des nouveaux développements dans la région et des défis actuels auxquels sont confrontés les deux pays, selon l’agence de presse officielle syrienne SANA.

Le ministre iranien des Affaires étrangères est arrivé plus tôt aujourd’hui à la tête d’une délégation de haut niveau, pour s’entretenir avec un certain nombre de responsables syriens sur les relations bilatérales, les questions d’intérêt commun et les derniers développements régionaux et internationaux.

Abdollahian a déclaré dans un communiqué de presse: « Ma visite est pour consulter davantage le président Bachar al-Assad et le ministre Mekdad sur le renforcement des relations bilatérales et discuter des développements régionaux et internationaux. »

Lors d’une réunion consultative à Istanbul en décembre, la partie russe a proposé une formule basée sur le retrait des Forces démocratiques syriennes avec leurs armes de Manbij et Ain al-Arab (Kobané) dans le nord de la Syrie, et que les forces syriennes les remplacent tout en maintenant les forces de sécurité et en les intégrant dans les services de sécurité du régime, afin de réaliser le désir de la Turquie d’établir une ceinture de sécurité à 30 kilomètres de profondeur à l’intérieur du territoire syrien.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a ouvert la voie à la réunion de Moscou en disant qu’il avait offert au président russe Vladimir Poutine une réunion entre les dirigeants de la Turquie, de la Russie et de la Syrie, précédée d’une réunion des chefs du renseignement et des ministres de la Défense et des Affaires étrangères.

Cavusoglu a déclaré que la prochaine étape après la réunion des ministres de la Défense serait une réunion des ministres des Affaires étrangères et qu’il rencontrerait le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov pour discuter de la question.

    la source :
  • Des agences
  • Reuters