SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 7 August 2022, Sunday |

Taïwan présente les capacités de son avion militaire de pointe

Afin de promouvoir ses capacités militaires et de combat avancées pour les nouveaux avions qui remplaceront les avions plus anciens, en difficulté ou sujets aux accidents, l’armée de l’air de Taiwan a présenté mercredi de nouveaux avions d’entraînement conçus et fabriqués dans le pays.

Les forces armées taïwanaises s’appuient principalement sur des équipements américains, mais la présidente Tsai Ing-wen a donné la priorité au développement d’une industrie de défense nationale avancée, d’autant plus que la Chine, à laquelle appartient l’île, intensifie ses efforts de modernisation militaire et ses exercices militaires près de Taïwan.

L’AT-5 Brave Eagle, produit par la société d’État Taiwan Aerospace Development Corporation avec un budget de 68,6 milliards de dollars NT (2,3 milliards de dollars), a effectué son premier vol d’essai en 2020.

L’avion est le premier à être développé à Taïwan depuis que le chasseur F-CK-1 Ching-kyu a été produit il y a plus de trois décennies, et les deux avions se ressemblent et ont des capacités similaires.

Trois avions Brave Eagle ont survolé la base aérienne de Chihang à Taitung sur la côte est de Taïwan, démontrant leurs compétences aux journalistes.

Le responsable de l’entraînement au vol, Zhang Zhong-hao, a déclaré que le Brave Eagle convenait à la fois à l’entraînement au combat air-air et air-sol, et qu’il pouvait atterrir et décoller en utilisant une piste courte.

« Par conséquent, cela aide à donner aux stagiaires plus d’opportunités pour faire face à certaines situations inattendues », a-t-il expliqué.

L’avion d’entraînement Brave Eagle peut être équipé d’armes, bien qu’il soit encore en phase de test, et l’avion est conçu pour remplir une fonction de soutien en temps de guerre.

L’armée de l’air de Taiwan prévoit d’en avoir 66 d’ici 2026, en remplacement des entraîneurs AT-3 et F-5, qui ont subi un certain nombre d’accidents ces dernières années.

    la source :
  • Reuters