SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 6 December 2022, Tuesday |

Téhéran à l’AIEA : Arrêtez les fuites d’informations

L’Iran a accusé l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) de divulguer des informations confidentielles sur ses installations nucléaires, menaçant de reconsidérer ses relations avec elle.

Et le porte-parole de l’Agence iranienne de l’énergie atomique, Behrouz Kamalvandi, a annoncé que Téhéran reconsidérerait ses relations avec l’AIEA si les fuites d’informations et de messages confidentiels entre eux ne cessaient pas.

Il a également ajouté, dans des déclarations publiées par l’agence de presse Fars, aujourd’hui jeudi, que « la diffusion d’informations et de messages secrets iraniens est devenue une méthode pour l’Agence internationale de l’énergie atomique », soulignant que son pays « prendra les mesures nécessaires à cet égard. »

Informations détaillées

En outre, il a accusé l’agence de « publier délibérément, de temps à autre, des informations détaillées sur les recherches et les mouvements nucléaires iraniens. »

Ces déclarations interviennent alors que le directeur de l’Agence atomique est attendu prochainement à Téhéran. Le ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amir-Abdullahian,, a annoncé hier, mercredi, que la visite de Rafael Grossi dans son pays est confirmée, mais il n’a pas précisé la date, déclarant : « La date n’a pas d’importance. »

Lundi, l’agence a confirmé que Téhéran avait commencé à étendre son enrichissement d’uranium à une pureté de plus de 20 % dans une usine de Natanz, où il enrichit déjà de l’uranium à 60 %, mais cette nouvelle activité ne comprend pas la conservation de ce produit.

Il a également répété plus d’une fois par le passé que les autorités de Téhéran violent les termes de l’accord nucléaire, notamment en ce qui concerne l’enrichissement et la surveillance des installations nucléaires.

Grossi a prévenu il y a quelques jours que le refus de l’Iran de permettre à l’équipe d’observateurs de l’ONU de suivre toutes les activités de surveillance de toutes les installations nucléaires du pays, pourrait annoncer des conséquences désastreuses.

    la source :
  • alarabiya