SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 8 December 2022, Thursday |

Téhéran accuse le Canada de violer les droits de centaines de milliers d’Iraniens

Le secrétaire de la Commission des droits de l’homme de la magistrature iranienne, Kazem Gharibabadi, a déclaré que le gouvernement canadien viole les droits de centaines de milliers d’Iraniens.

Dans des déclarations rapportées par Nornews, il a déclaré : « Le Canada, qui propose des résolutions de l’ONU contre l’Iran sous prétexte de violer les droits de l’homme, viole lui-même les droits du peuple iranien et ne respecte pas les droits des 400 000 Iraniens résidant au Canada en ne pas accepter de fournir des services consulaires à ces personnes… Cette violation flagrante est contre nous si nous punissons un criminel.

Il a ajouté : « Quiconque impose des sanctions au peuple iranien, ou participe à leur mise en œuvre (…) est considéré comme un ennemi de notre peuple et ne peut être considéré comme un partisan des Iraniens.

Le mois dernier, l’Iran a rejeté un projet de résolution l’accusant de violations des droits humains présenté par le Canada, les États-Unis et Israël aux Nations Unies, appelant à mettre l’accent sur la responsabilité de ces pays pour leurs crimes.

La chef adjointe de la mission iranienne auprès des Nations Unies, Zahra Ershadi, a déclaré dans un discours en réponse au projet de résolution présenté à la Troisième Commission des affaires sociales, humanitaires et culturelles, qu’il est partial et non constructif et « représente un étape politique indéfendable.

Irshaidi a souligné que le projet de résolution « est plein d’erreurs objectives et montre la distorsion sélective et politisée des faits existants, et incarne la politique hostile qui incite délibérément les autres sous prétexte d’intimidation de la part de l’Iran ».

Elle a souligné que l’Iran a franchement considéré, depuis le début de cette résolution, qu’elle était rejetée, comme c’est le cas avec d’autres résolutions.