SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 23 October 2021, Saturday |

Téhéran critique les déclarations des États-Unis sur l’accord d’échange de prisonniers

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Saeed Khatibzadeh, a été surpris par les récentes déclarations américaines niant l’accord d’échange de prisonniers, affirmant que l’accord existait avec les États-Unis.

Khatibzadeh a tweeté dimanche en réponse aux propos de son homologue américain Edward Price, qui a accusé samedi l’Iran de faire un effort « infâme » pour échapper à la responsabilité de l’impasse dans laquelle se trouvent les pourparlers sur le nucléaire et a nié tout accord sur l’échange de prisonniers.

« En ce qui concerne les commentaires sur les Américains détenus injustement et cruellement par l’Iran, nous voyons juste un autre effort déterminé pour promouvoir l’espoir pour leurs familles… Aucun accord n’a encore été conclu.

Il a déclaré« Nous avons eu des discussions indirectes sur les détenus dans le cadre du processus de Vienne, et le retard dans la relance de ce processus n’est pas utile », exprimant la volonté de Washington de poursuivre les discussions sur les détenus « pendant ce processus ».

« Il est scandaleux (que) les États-Unis nient le fait qu’un accord sur les détenus comprenne même comment rendre cela public », a écrit Saeed Khatibzadeh dans son tweet.

« À Vienne, indépendamment de l’accord nucléaire, il a été convenu avec les États-Unis et la Grande-Bretagne d’échanger 10 prisonniers de toutes parts, et l’Iran est prêt à mettre en œuvre cet accord immédiatement et à partir d’aujourd’hui. »

Le négociateur en chef de l’Iran, Abbas Araghchi, a déclaré samedi que son pays était en transition et que les parties aux négociations de Vienne devraient attendre la nouvelle administration du pays, tout en appelant Washington et Londres à ne pas lier « l’aspect humanitaire de l’échange de prisonniers à l’accord nucléaire ».

    la source :
  • RT