SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 November 2022, Monday |

Téhéran… Nous ne négocierons pas sur nos capacités de défense ou notre sécurité

Le vice-ministre iranien des Affaires étrangères Ali Bagheri Kani a affirmé que l’accord nucléaire a un cadre spécifique et n’est pas lié à d’autres questions, soulignant que son pays ne négociera pas sur ses « capacités de défense » ou sa sécurité.

Bagheri Kani a ajouté dans une interview au journal britannique « The Guardian » que l’Iran a besoin de l’engagement des États-Unis à ne pas se retirer de l’accord nucléaire signé avec les puissances mondiales en 2015.

Et pour défendre sa position sur les garanties américaines de respecter leurs engagements, Bagheri a déclaré : « C’est un accord, pas une politique…. Si un traité de paix est conclu entre les deux pays, ce traité aura l’effet juridique du traité, c’est le droit international. L’objectif n’est pas que le droit interne américain outrepasse un accord international, c’est contraire au droit international. »

Bagheri a également démenti le refus de l’Iran de reprendre les pourparlers pour tenter de développer son programme nucléaire, en déclarant : « Il est naturel que le nouveau gouvernement ait besoin de temps pour préparer sa position de négociation et mener des discussions bilatérales avec d’autres parties. »

En outre, Bagheri a souligné que les relations de l’Iran avec les autres pays n’ont pas besoin d’un tuteur, et a rejeté le fait que la position de négociation de l’Iran est si difficile et qu’il n’est pas possible de parvenir à un accord à Vienne, et a ajouté que les sanctions doivent être levées, nous avons fait un accord et nous croyons qu’il doit être mis en œuvre.

En réponse à une question sur le retour des négociations de Vienne au point de départ, il a déclaré : « Ce qui compte pour nous, c’est le point de départ, mais il est important que nous parvenions à un accord qui ait des résultats pratiques pour les deux parties. »

Il a ajouté : « Notre objectif principal est de lever les sanctions illégales contre le peuple iranien. Toutes les sanctions imposées par le président Obama et le président Trump en violation de l’accord nucléaire doivent être levées. »