SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 January 2023, Friday |

Téhéran regrette-t-il aujourd’hui d’avoir attaqué l’ambassade saoudienne il y a des années ?

L’assistant du président pour les affaires médiatiques, Ali Reza Moezi, a confirmé que l’attaque d’une ambassade arabe portait atteinte à la réputation de l’Iran, en référence à l’attaque de l’ambassade saoudienne en 2016.

Il a également ajouté que les tensions internes avaient nui aux exportateurs du pays, affirmant que « le commerce a besoin de stabilité, pas d’aventure et de création d’ennemis, à l’appui des déclarations de Rouhani hier ».

Et il a écrit dans un tweet via son compte personnel sur « Twitter » que « quiconque attaque l’ambassade de nos voisins ne peut pas être un partenaire politique, ni élever le slogan du commerce avec les voisins en même temps. » Il a poursuivi : « Le commerce exige la stabilité, pas la création d’ennemis. »

Il convient de noter que Rouhani avait estimé auparavant que ces actions sabotaient les relations de son pays avec les pays voisins, en référence à l’attaque qui avait visé l’ambassade saoudienne à Téhéran et le consulat à Mashhad il y a quelques années. Et il a déclaré dans un discours jeudi : « Dieu ne pardonne pas à ceux qui ne nous ont pas permis d’établir de bonnes relations avec certains de nos voisins, ils ont fait des choses puériles et stupides, ils ont attaqué des centres diplomatiques. »

Notons qu’en 2016, des membres de la milice Ansar Hezbollah, loyaux au Basij et aux Gardiens de la révolution iraniens, ont pris d’assaut l’ambassade saoudienne à Téhéran et l’ont attaquée.