SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 November 2022, Monday |

Téhéran tient Washington pour responsable de l’arrêt des négociations

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères a déclaré lundi que les États-Unis étaient responsables de la suspension des discussions entre Téhéran et les puissances mondiales à Vienne visant à relancer l’accord nucléaire de 2015.

« L’Amérique est responsable de l’arrêt de ces discussions », a déclaré Saeed Khatibzadeh lors d’une conférence de presse hebdomadaire, notant que l’accord est largement réalisable.

Il a poursuivi : « Washington doit prendre une décision politique concernant la relance de l’accord », ajoutant que Téhéran « n’attendra pas éternellement » pour relancer l’accord.

Pourparlers avec l’Arabie saoudite

D’autre part, Khatibzadeh a déclaré que Téhéran est prêt à reprendre les pourparlers avec son principal rival régional, l’Arabie saoudite, si Riyad exprime son désir de résoudre les questions en suspens entre les deux pays.

La balle est dans le camp de Washington

Dimanche, le ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amir Abdullahian, a déclaré que son pays était proche de parvenir à un accord dans le cadre des négociations nucléaires de Vienne, notant que la balle était maintenant dans le camp des États-Unis.

« Nous sommes proches d’un accord dans les négociations et nous avons transmis nos propositions sur les questions restantes aux États-Unis par l’intermédiaire du négociateur en chef de l’Union européenne, Enrique Mora, et la balle est maintenant dans le camp des États-Unis », a déclaré Abdullahian lors d’une conversation téléphonique avec le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres.