SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 17 September 2021, Friday |

Tensions politiques en Somalie après la suspension du directeur des renseignements

Le Premier ministre somalien a suspendu aujourd’hui le directeur des services de renseignement, une mesure que le président du pays a qualifiée d’anticonstitutionnelle.

Le différend concernant Fahd Yassin, le directeur de l’agence nationale somalienne de renseignement et de sécurité, a éclaté après plusieurs jours de tension dans la capitale, Mogadiscio, suite à la mort mystérieuse d’Ikran Tahlil Farah, employé de l’agence depuis plus de deux mois.

Le Premier ministre Muhammad Hussein Roble a annoncé la suspension de M. Yassin de ses fonctions et la nomination d’un autre fonctionnaire pour diriger temporairement l’agence, après que M. Yassin ait refusé sa demande samedi de remettre un rapport dans les 48 heures sur la mort de Farah.

Le président Muhammad Abdullah Muhammad a publié une déclaration indiquant que la décision du premier ministre « est illégale et viole la constitution du pays ».

La déclaration ajoute que Yassin doit poursuivre son travail en tant que directeur des renseignements.