SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 7 August 2022, Sunday |

Trump fait allusion à une éventuelle candidature à la présidence en 2024

Donald Trump, de retour à Washington pour la première fois depuis son départ de la Maison Blanche après une tentative infructueuse d’annuler l’élection au cours de laquelle il a perdu face à Joe Biden, a prononcé un discours qui équivalait à un discours de campagne présidentielle, parsemé d’indices forts qu’il pourrait se présenter. pour une réélection en 2024.

A l’invitation de l’America First Policy Institute, un groupe de réflexion dirigé par ses alliés, le milliardaire de 76 ans a présenté un business plan pour le « président républicain qui reviendra à la Maison Blanche en 2024 ».

Pendant plus d’une heure et demie, Trump a évoqué ses sujets de prédilection, notamment la lutte contre l’immigration et la criminalité, tout en s’en prenant à son successeur, Joe Biden, l’accusant de « mettre les États-Unis à genoux ».

Après avoir brossé un sombre tableau du pays, il a déclaré : « L’histoire n’est pas encore terminée et nous nous préparons pour un retour incroyable. Nous n’avons pas d’autre choix.

Trump est apparu en public dans une ville qui a vu des semaines d’auditions par un comité de la Chambre des représentants contrôlée par les démocrates sur les événements du 6 janvier 2021, lorsque ses partisans ont pris d’assaut le Congrès pour tenter d’empêcher l’approbation des résultats des élections.

En réponse à une question posée le même jour sur NBC, le procureur général Merrick Garland n’a pas exclu la possibilité de destituer Donald Trump pour interférer avec le transfert légal d’autorité d’une administration à une autre.

Dans sa lettre, Trump a répondu que le comité était composé de « voleurs et de pirates ». « Ils veulent me joindre pour que je ne puisse plus travailler pour vous, mais je ne pense pas que ça marchera », a-t-il ajouté.