SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 26 November 2022, Saturday |

Tunisie.. Nouvelles manifestations et incendie du siège de la Garde nationale à Sfax

Les médias tunisiens ont rapporté que les forces de sécurité se sont retirées de la ville d’Akareb, dans la province centrale de Sfax, après la reprise des affrontements avec les manifestants, mardi matin.

La chaîne locale « Nesma » a déclaré que « les manifestants ont brûlé le siège de la Garde nationale dans la ville, suite au retrait des forces de sécurité. »

La ville d’Akareb, à l’ouest de la ville de Sfax, a été témoin d’une colère généralisée et de protestations contre une décision du gouvernement d’ouvrir un dépôt de déchets, ce qui a incité les unités de sécurité à utiliser des gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants qui ont jeté des pierres sur les forces de sécurité.

Lundi soir, le président Kais Saied a demandé au ministre de l’Intérieur Tawfiq Sharaf El-Din d’intervenir immédiatement pour mettre fin à la situation qui prévaut.

Le ministère tunisien de l’Environnement a annoncé, plus tôt dans la journée de lundi, la réouverture de dépôt de déchets pour réduire la crise de l’accumulation de tonnes de déchets ménagers depuis des semaines à Sfax, et cela menace maintenant d’une catastrophe environnementale dans la province. Le dépôt de déchets a été fermé par une décision de justice depuis 2019, après des protestations répétées de la population à l’époque, à cause des dégâts environnementaux que cela représente pour la ville.

La rumeur a couru qu’un jeune Tunisien avait été tué par des balles de la police lors des manifestations, mais le ministère de l’intérieur a démenti cette information et a déclaré que le jeune homme décédé n’avait rien à voir avec les manifestations et qu’il était mort à son domicile, situé à 6 kilomètres de la manifestation, en raison d’une urgence médicale.