SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 2 December 2022, Friday |

Ukraine : La Russie a enlevé plus de 2 300 enfants et les a emmenés hors du pays

Le ministère ukrainien des Affaires étrangères a déclaré que des milliers d’enfants ukrainiens ont été « enlevés » par les forces russes et emmenés en Russie. Le ministère ukrainien des Affaires étrangères a indiqué que 2 389 enfants avaient été transférés à travers la frontière depuis les républiques séparatistes de Donetsk et de Lougansk, dans l’est du pays.

Selon le journal « The Independent », l’ambassade des États-Unis à Kiev, commentant cette information, a expliqué que ce que fait la Russie n’aide pas les enfants, mais « c’est un enlèvement », tandis que le ministère ukrainien a décrit ce qui se passe comme une « violation flagrante du droit international. »

Les allégations d’enlèvement, bien qu’elles ne puissent être vérifiées de manière indépendante, interviennent après que les autorités de la ville portuaire de Mariupol ont déclaré que plusieurs milliers de ses habitants ont été déportés de force en Russie, tandis que des rapports indiquaient que Moscou prévoyait d’enlever des Ukrainiens protestant contre la présence de forces d’invasion dans leur pays et de les transporter au-delà de la frontière.

Pendant ce temps, Moscou continue d’assiéger les villes d’Ukraine, dont Mariupol, qui a été en grande partie détruite après plus de trois semaines de bombardements russes.

Décrivant les effets des deux grosses bombes qui ont frappé Mariupol mardi, le conseil local a déclaré que la ville avait été réduite en « cendres et en terre morte ».

Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a confirmé ces propos en déclarant mardi au parlement italien, par liaison vidéo, qu’ « il ne reste rien ».

La ville portuaire sur la mer d’Azov comptait 400 000 habitants avant l’invasion russe, et ceux qui restent se débattent avec des réserves limitées de nourriture et d’eau, tandis que la plupart ne peuvent plus fuir en raison des bombardements russes répétés.

Certains ont réussi à s’échapper de la ville, et une survivante de Mariupol tremblait en arrivant en train dans la ville occidentale de Lviv mardi, affirmant que « la ville n’a aucun lien avec le monde extérieur. »

« Nous ne pouvions pas demander d’aide, et les gens là-bas n’ont même pas d’eau », a déclaré Julia Kritska, qui a été aidée par des volontaires pour s’échapper avec son mari et son fils.

La situation humanitaire est également désespérée dans d’autres régions du pays. Selon les autorités de Kiev, des centaines de milliers de civils sont à court de nourriture à Kherson, la seule grande ville qui est tombée aux mains des forces russes.

Le conseiller en réponse humanitaire de Mercy Crops, Steve Gordon, qui s’est rendu mardi dans la ville orientale de Kharkiv, a mis en garde contre de graves pénuries alimentaires dans tout le pays.

Il a déclaré que les organisations civiles ukrainiennes mènent l’effort de secours, mais qu’elles ne peuvent pas faire grand-chose.

    la source :
  • Alhurra