SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 25 September 2022, Sunday |

Ukraine : Les pourparlers avec la Russie sont difficiles, mais ils se poursuivent

Le conseiller présidentiel et négociateur de l’Ukraine, Mikhaylo Podolyak, a déclaré sur Twitter que les pourparlers entre la Russie et l’Ukraine ont commencé lundi et que la communication entre les deux parties était difficile, mais se poursuivait.

Dans un tweet qu’il a écrit avec une photo des conversations se déroulant via la vidéo, Podolyak a déclaré : « Les parties expriment leurs positions spécifiques, les contacts ont lieu, mais c’est difficile. La raison de la dispute est due aux systèmes politiques fortement différents. »

Ce matin, Podolyak a déclaré que la position de l’Ukraine n’avait pas changé en insistant sur un cessez-le-feu avant de tenir des discussions sur les relations futures.

« Le quatrième cycle de négociations sur la paix, un cessez-le-feu, le retrait immédiat des forces et les garanties de sécurité est un débat difficile », a-t-il écrit, ajoutant qu’il pensait que la Russie « vit toujours dans l’illusion que 19 jours de violence contre des villes ukrainiennes pacifiques constituent la bonne stratégie. »

Dimanche soir, un négociateur russe a évoqué des « progrès significatifs » dans les négociations avec l’Ukraine. « Mon attente personnelle est que ces progrès permettent d’aboutir très rapidement à une position commune entre les deux délégations et à des documents à signer », a déclaré le négociateur Leonid Slutsky, selon les agences de presse russes.

Peu de temps après, Mikhaylo Podolyak a noté sur Twitter que Moscou avait cessé de fixer des « dates limites » à Kiev et avait commencé à « écouter attentivement nos suggestions. »

Et dimanche, des missiles russes ont visé une base militaire dans l’ouest de l’Ukraine, tuant 35 personnes. Le site représente un centre vital pour la coopération entre l’Ukraine et les pays de l’OTAN qui soutiennent ses défenses. Cette attaque a soulevé la perspective d’entraîner la coalition dans le conflit en cours, et était porteuse d’un fort symbolisme rappelant les hostilités nées de la guerre froide, qui menace de remodeler le système de sécurité mondial.