SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 16 October 2021, Saturday |

Un appel de l’ONU à lever le siège de la bande de Gaza

La coordinatrice humanitaire des Nations unies pour le territoire palestinien occupé, Lynne Hastings, a appelé les autorités israéliennes à lever l’ensemble des bouclages « débilitants » qu’elles imposent à la bande de Gaza.

Hastings a déclaré dans un communiqué aujourd’hui, samedi, après sa récente visite dans la bande de Gaza : « Malheureusement, depuis le début de l’escalade le 10 mai, l’entrée de marchandises par le point de passage de Kerem Shalom avec Israël est toujours limitée aux denrées alimentaires, aux fournitures médicales, au carburant, au fourrage et à de petites quantités d’intrants agricoles et autres articles définis dans un cadre étroit ».

Elle a ajouté : « Israël devrait assouplir les restrictions qu’il impose à la circulation des biens et des personnes à l’entrée et à la sortie de la bande de Gaza, conformément à la résolution 1860 (2009) du Conseil de sécurité des Nations unies, dans le but de les lever à terme. »

« Sans un retour à l’entrée régulière et prévisible de marchandises à Gaza, la capacité des Nations Unies et de nos partenaires à mettre en œuvre des interventions critiques est en danger », a-t-elle ajouté.

Elle a souligné dans sa déclaration que « les besoins humanitaires, y compris la reprise des services de base en matière d’eau, de santé et d’assainissement, et la reconstruction de Gaza ne peuvent être satisfaits sans l’introduction d’un large spectre de fournitures, y compris les équipements et les matériaux de construction nécessaires pour soutenir les travaux de restauration et les activités humanitaires », soulignant que « la recherche d’une solution durable à la crise humanitaire et d’une contribution à la stabilité à long terme ne peut se faire que par la levée totale des bouclages débilitants. »