SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 16 October 2021, Saturday |

Un avertissement israélien: l’Iran est aujourd’hui au point le plus proche de posséder une bombe nucléaire dans son histoire

Le Premier ministre israélien Naftali Bennett a souligné qu’Israël tiendrait à empêcher Téhéran d’acquérir une capacité nucléaire en action, pas seulement en paroles.

Aujourd’hui dimanche, en ouverture de la séance solennelle du gouvernement en présence de la chancelière allemande Angela Merkel, Bennett a estimé que le monde entier attend ces jours-ci la réponse de l’Iran concernant un retour aux négociations sur le nucléaire à Vienne, alors que ces dernières stagnent.

En outre, il a souligné que les autorités iraniennes ont réalisé, au cours des trois dernières années, un énorme bond en avant dans l’enrichissement d’uranium, et aujourd’hui, c’est au point le plus proche de leur histoire de posséder une bombe nucléaire.

Il a vu que pendant que le monde attendait la réponse iranienne, les centrifugeuses tournaient et travaillaient dur.

De son côté, Merkel a estimé que cette question est devenue plus urgente, et la communauté internationale doit tout faire pour empêcher l’Iran d’acquérir une arme nucléaire, surtout après que ce dernier a annoncé qu’il possède désormais plus de 120 kilogrammes d’uranium enrichi à 20 %.

Bennett a estimé, dans un discours prononcé devant l’Assemblée générale des Nations Unies à la fin du mois dernier (septembre 2021), que le programme nucléaire iranien franchissait « toutes les lignes rouges » pour son pays.

Il l’a également accusé de chercher à dominer le Moyen-Orient en créant un parapluie nucléaire sur la région, soulignant que son pays ne permettrait pas à Téhéran de posséder des armes nucléaires.

En outre, il a également laissé entendre à l’époque qu’Israël pourrait agir seul face à l’Iran, ce que son pays a menacé à plusieurs reprises dans le passé.

Il est à noter que le chef de l’Organisation de l’énergie atomique d’Iran, Mohammad Eslami, a admis hier soir, samedi, que son pays possède plus de 120 kilogrammes d’uranium enrichi à 20%.

Il a ainsi confirmé ce que l’Agence internationale de l’énergie atomique avait annoncé le mois dernier, à savoir que les autorités iraniennes avaient augmenté leur stock d’uranium, à un niveau supérieur à ce qui est autorisé par l’accord de 2015 avec les grandes puissances.

    la source :
  • alarabiya