SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 September 2022, Tuesday |

Un brise-glace nucléaire escorte pour la première fois un convoi de navires marchands en Russie

Le brise-glace « Arctica » a effectué son voyage inaugural pour escorter et assister les navires marchands « Engineer Trubin » et « Polar King » et les aider à traverser l’océan Arctique.

Le vol de la balayeuse polyvalente à propulsion nucléaire a décollé ce mois-ci de la ville portuaire de Pevik, dans la péninsule de Tchoukotka, à l’extrême nord de la Russie.

La mission de la balayeuse « Arctica » vise à briser la glace de l’océan Arctique devant les navires « Engineer Tropin » et « Polyarni Corolla ».

Il s’agit du premier cas de participation d’un brise-glace nucléaire du projet gouvernemental 22220 à l’escorte d’un convoi de navires marchands se dirigeant d’est en ouest.

Auparavant, les escortes de navires dans cette partie de l’Arctique se terminaient traditionnellement en novembre dernier.

Le brise-glace diesel-électrique « Kapitan Dranitsyn » sera assisté dans ce voyage par le brise-glace nucléaire « Arktika ».

« Arctica achèvera cette mission d’escorte à l’extrémité ouest de la calotte glaciaire de la mer de Kara », a déclaré Leonid Irlitsa, premier directeur général adjoint d’Atomflot, qui est responsable de l’exploitation et de l’entretien de la flotte de brise-glaces nucléaires civils, en Russie.

Il a ajouté:« De la partie orientale, Arktika escortera les navires le long du couloir de navigation nord. Pendant le voyage, le capitaine du brise-glace « Arctica » recevra des conseils de l’Administration centrale des opérations maritimes de « Atom Float ».

Il a poursuivi:« Cette expérience unique sera étudiée par les capitaines de navires et deviendra une base pour planifier l’organisation d’escortes toute l’année pour les navires en transit dans la passe maritime du Nord ».

« Les brise-glaces nucléaires du projet 22220 renforcent le leadership de la Russie dans l’Arctique », a déclaré Georgy Fotin, PDG du site minier de Baim.

Le développement du projet augmentera le flux de marchandises de 2 millions de tonnes. Le projet mis en œuvre à Tchoukotka comprend la construction d’un port ouvert toute l’année, d’une autoroute et de nouvelles lignes électriques.

En 2027, une usine d’extraction et de traitement d’une capacité totale de 70 millions de tonnes de minerai par an sera lancée. Baim fait partie de la stratégie de développement socio-économique de l’Extrême-Orient russe ».

La situation à l’est du passage maritime du Nord est caractérisée par des conditions de navigation difficiles dues aux glaces qui peuvent atteindre jusqu’à deux mètres d’épaisseur par endroits.

Le capitaine d’Arctica, Vasily Gubkin, a déclaré:« Les brise-glaces nucléaires polyvalents dans leurs caractéristiques sont supérieurs à ceux des projets précédents ».

Arctica doit terminer l’escorte du convoi fin février.

    la source :
  • RT