SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 December 2021, Sunday |

Un calme prudent règne à Jérusalem alors que les Palestiniens relancent Laylat al-Qadr

La police israélienne a annoncé que l’état d’alerte avait été levé à proximité de la mosquée Al-Aqsa à Jérusalem occupée, en prévision de la renaissance palestinienne de Laylat al-Qadr, selon la chaîne publique israélienne («Kan 11»).

Un calme prudent règne dans la ville de Jérusalem et les cours de la mosquée Al-Aqsa, aujourd’hui, samedi, après des actes de violence qui ont touché des centaines de Palestiniens, après quoi les forces de sécurité israéliennes ont rouvert les portes de la mosquée à l’aube, où le Les Palestiniens ont pu effectuer les prières de l’aube.

Plus de deux cents Palestiniens ont été blessés la nuit dernière, après que les forces israéliennes ont renforcé les places de la mosquée Al-Aqsa, ce qui a conduit à l’éclatement de violents affrontements, au cours desquels les forces de sécurité israéliennes ont réprimé les fidèles, tiré des balles métalliques et des grenades assourdissantes, et battu d’évacuer la mosquée Al-Aqsa.

La police israélienne a relevé l’état d’alerte parmi ses membres à proximité de la mosquée Al-Aqsa, en prévision du respect par les Palestiniens de la Nuit du pouvoir.

Selon Channel (11) à la télévision israélienne, on s’attend à ce qu ‘ »un nombre record de fidèles arrivera à la mosquée Al-Aqsa lors de la nuit du pouvoir qui tombe samedi – dimanche ».

La chaîne a indiqué «les attentes d’une arrivée massive de délégations des villes arabes de la Ligne verte (à l’intérieur d’Israël) dans la mosquée Al-Aqsa et le quartier de Sheikh Jarrah à Jérusalem-Est, en réponse à une invitation lancée par le Haut suivi. Comité des masses arabes.

La chaîne a également souligné que « la police israélienne se prépare à faire face aux manifestations attendues dans la communauté arabe » en soutien à Jérusalem et à son peuple, à la suite de l’appel lancé par le Comité de suivi et a souligné que « l’agression terroriste sanglante contre Al -La mosquée Aqsa menace ce qui est plus dangereux dans les jours suivants.  »

Dans un communiqué publié par le comité hier soir, le comité a appelé à «l’initiative d’organiser des manifestations dans les différentes villes samedi, de s’efforcer d’organiser des délégations à Jérusalem et dans le quartier de Sheikh Jarrah, et de se rendre à la mosquée Al-Aqsa. , après l’agression militaire contre Jérusalem occupée, qui s’est intensifiée vendredi soir notamment sur Al-Aqsa, et des dizaines de blessés, et des dizaines de détenus.

Depuis le début du mois de Ramadan, les jeunes Palestiniens ont protesté contre le fait de ne pas pouvoir s’asseoir sur la piste de « Damas Gate », ce qui a déclenché de violents affrontements avec la police israélienne.

Quant au quartier de Sheikh Jarrah, il est témoin depuis plus de 10 jours d’affrontements entre la police israélienne et les habitants palestiniens du quartier, et en solidarité avec eux. Les Palestiniens du quartier protestent contre les décisions rendues par les tribunaux israéliens d’évacuer les familles palestiniennes des maisons construites en 1956.