SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 31 January 2023, Tuesday |

Un célèbre imam iranien : Il n’y a aucune légitimité pour un régime qui n’écoute pas son peuple

Les protestations continuent de se propager dans les rues iraniennes, dénonçant le pouvoir en place, au milieu de tous les cas de répression utilisés pour mettre fin au soulèvement qui a éclaté en septembre dernier.

Au milieu des protestations massives qui ont éclaté, hier, vendredi 20 janvier 2023, dans plusieurs villes iraniennes pour condamner les actions du régime et les condamnations à mort, l’imam, Mohammad Hussein Kerkij, a rompu son silence.

Les autorités iraniennes ont empêché le célèbre imam de prononcer des sermons et de diriger les prières du vendredi dans la ville de Galikesh, dans la province du Golestan, au nord de l’Iran.

Elles l’ont également maintenu en résidence surveillée.

Malgré cela, les habitants de la ville se sont rassemblés devant la maison de Mohammed Hussein Kerkij à Galikesh, après qu’il ait été empêché de diriger les prières.

Kerkij a déclaré dans un discours à ses partisans : « Un régime qui n’écoute pas la voix de son peuple n’a aucune légitimité ».

Il a également poursuivi que les forces de sécurité lui ont demandé de ne pas assister à la prière, alors que sa présence était requise par le peuple.

Et les partisans de Kerkij s’étaient déjà rassemblés ces derniers jours à plusieurs reprises dans la ville de Galikesh et avaient déclaré leur solidarité avec leur imam.

Cela s’est produit au même moment où les habitants de la ville de Zahedan, dans la province du Sistan-Baloutchestan, au sud-est de l’Iran, sont descendus dans la rue, vendredi, pour lancer des slogans contre le Guide suprême iranien Ali Khamenei. Les manifestants ont scandé des slogans contre le régime.

Il convient de noter que les protestations des habitants de Zahedan, vendredi, étaient entrées dans leur seizième semaine depuis le massacre sanglant commis par les forces de sécurité iraniennes dans cette ville le 30 septembre.

Après cela, les manifestants ont continué à descendre dans la rue chaque vendredi, en brandissant le slogan « Mort à Khamenei » et des slogans contre le Basij et les Gardiens de la révolution.

Alors que des vidéos des manifestations de Zahedan montraient des signes appelant les opposants au régime iranien à s’unir et à former une coalition unifiée pour renverser le régime, selon Iran International.

D’autre part, le régime iranien a menacé et arrêté des dizaines de citoyens dans la province du Sistan-Baloutchestan au cours des dernières semaines dans le but de mettre fin aux manifestations en cours chaque vendredi.

Malgré les menaces et les arrestations, les protestations des citoyens au Baloutchestan ont continué chaque vendredi, en particulier dans la ville de Zahedan.

    la source :
  • alarabiya